Ceux qui étaient au concert-dédicace du dernier Album du groupe Méthodik au stade Kabinet Kouyaté de Matoto et les autres fans qui ont eu le privilège de suivre la suite d’une relation faite de jalousie, de guerre d’égo et même de mépris entre le Général Elie Kamano et Takana Zion, savent bien que cette union retrouvée n’a que très peu de chance de durer longtemps.

Elie Kamano, qui avait longtemps trôné sur le reggae guinéen avant le comeback d’un Mouctar Soumah qui, à force d’enchainer albums, singles, interviews et concerts, a vite dépassé, de très loin, toute concurrence en Guinée.

Le clash était donc inévitable entre un Elie mieux responsable aux yeux d’un certqqin public qu’un Takana Zion mille fois mieux inspiré que le premier. Elie ne nous avait-il pas promis en 2010 que Takana deviendrait « bientôt fou, simplement fou ? »

Les deux icônes disent avoir fait la paix des braves et annoncent aussitôt un concert dit de la paix. Suffisant pour qu’en nous, bourdonne l’envie de savoir les vraies motivations de cette «réconciliation».

Les deux garçons intelligents ont-ils trouvé par là une façon de se faire de l’argent ? C’est en tout cas une idée pas bête.

Lors de la conférence de presse au cours de laquelle cette annonce a été faite, Takana s’est voulu clair ?  Elie et Takana , a-t-il précisé, ce sont deux gouvernements. «Mais nous ferons en sorte de ne pas se clasher dans les radios », a tenté de rassurer l’autre, jouant le sage.

RN4

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here