Ce lundi 19 novembre, la communauté musulmane de Guinée a célébré Maouloud, fête anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (PSL).

A cette occasion, le Premier ministre, accompagné de cadres de la Primature, du Secrétaire Général des Affaires Religieuses et d’opérateurs économiques, a fait le tour de quelques mosquées de la capitale. A la grande mosquée de Bambéto, le Premier ministre a fait un discours, prenant un engagement devant les sages et les jeunes présents.

«Tout le monde a peur de ce quartier. Les gens disent que c’est un axe du mal. J’étais aujourdhui à l’inauguration d’un grand programme appelé Integra pour aider les jeunes. J’ai dit que cet axe ne s’appelle pas l’axe du mal, je l’appelle l’axe du désespoir. Je comprends la jeunesse désespérée de cet axe, qui a l’impression d’être exclu de la société. Beaucoup ont fini d’étudier mais n’ont pas de travail, il n’y a pas d’équipements collectifs», a mentionné le Premier ministre.

Comme l’a tout de suite dit l’imam, poursuit-il, les habitants de cette zone ont aussi droit au bonheur. « Nous allons nous y atteler pour intégrer la zone Cosa-Bambéto dans la Guinée sur tous les plans», a promis Kassory Fofana.

Comment réussir ce défi ? Le chef du gouvernement a son plan qu’il a dévoilé. «En renforçant la sécurité comme dans tous les autres quartiers de Conakry et en donnant la possibilité aux jeunes de cette zone d’accéder à la formation et à l’emploi. C’est l’engagement que je prends ici au nom du Président de la République», explique le chef du gouvernement.

Très souvent, rappelle le Premier ministre, ce sont des innocents qui souffrent des situations de trouble, ce sont eux qui sont victimes de pillage. C’est la raison pour laquelle, conclut-il, nous avons tous intérêt à avoir la paix et la tranquillité.

A noter que la délégation du Premier ministre a communié avec les fidèles des mosquées de Boulbinet, Coronthie,  la grande mosquée Fayçal, la mosquée Kébeya avant de se rendre au siège du RPG Arc-en-ciel où une lecture du saint coran était organisée, puis  dans les deux mosquée de Bambéto.

Partout, le message de paix a été véhiculé par le porte-parole de la délégation qui n’a pas manqué d’inviter les imams à implorer la grâce de Dieu afin qu’il préserve la cohésion sociale en Guinée.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N04)

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here