Les manifestations politiques meurtrières et la non effectivité de la reprise des cours dans les écoles ne laissent pas indiffèrent le grand Imam de Conakry.

Profitant d’une visite du Premier ministre dans la nuit du lundi, à la grande mosquée Fayçal à l’occasion de la célébration de Maouloud, Mamadou Saliou Camara s’est exprimé sur ces sujets brûlant tout en interpellant gouvernants et opposants.

«Dieu ne laissera jamais tomber  les bénédictions de nos devanciers pour accomplir le désir égoïste d’un seul individu… Rien n’arrivera à la Guinée, le précipice qu’ils veulent n’arrivera jamais. Comme vous le savez, il interdit dans le LAK DARIOU (livre islamique) d’insulter un musulman. Mettre les gens dans la terreur est proscrit. Nous ne sommes pas loin de douter de vous (dirigeants et opposants), les Guinéens ne sont plus loin de se poser des questions. Celui qui doit vous défendre, voir ce dernier se braquer contre vous, c’est inquiétant. Ceux qui cherchent le pouvoir disent toujours qu’ils le cherchent pour le peuple de Guinée. Mais chercher le pouvoir au nom du peuple et le chercher contre le peuple veulent-ils dire la même chose ? Non, ce n’est pas la même chose.  Quiconque veut le bien de la Guinée, respecte le sang du Guinéen. Quiconque veut le bien de ce pays, défend le droit de ses citoyens», a mentionné l’imam.

Plus loin, Mamadou Saliou Camara a évoqué la grève des enseignants qui tarde à trouver solution. «Tous les Guinéens souffrent du fait que les enfants n’étudient pas. Ces enfants qui constituent l’avenir de la Guinée sont cloîtrées à la maison», a-t-il mentionné avant d’appeler le gouvernement à mettre fin à cette autre crise.

Toute personne qui n’aime pas la cohésion sociale entre les Guinéens, a déclaré le religieux, que Dieu n’accomplisse point son désir de nous diviser.

Rescapé N04

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here