Après avoir été repoussé avec ses partisans par les forces de l’ordre ce  jeudi 22 novembre 2018 à quelques dizaines de mètres du point de départ de la marche qu’il avait projetée, Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition, accuse les agents déployés sur le terrain d’avoir fait usage d’armes à feu.

“On a procédé à plusieurs arrestations. On a fait usage d’armes à feu, beaucoup de jeunes sont blessés par balles. Certains ont été évacués à l’hôpital Sino-guinéen et d’autres dans des cliniques privées de la commune de Ratoma. Nous condamnons énergiquement la violence exercée aujourd’hui sur les populations de Ratoma dont le seul crime est d’être venues réclamer un droit. L’opposition républicaine reste déterminée à poursuivre ce combat, parce que nous le faisons par conviction”, indique le patron de l’opposition guinéenne.

Avant de terminer, l’opposant a promis de continuer les manifestations jusqu’à ce que l’accord politique soit respecté.

“On ne reculera pas. Nous allons poursuivre les manifestations dès la semaine prochaine”, a-t-il annoncé.

Thierno Aliou Barry pour www.guinee114.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here