Des dizaines d’enseignants ont répondu ce matin à l’appel du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) en se massant devant le ministère de l’Education Nationale.

Les hommes de craie, qui protestent contre le gel de leur salaire et réclament des négociations autour d’un salaire de base qu’ils veulent voir porté à huit millions de francs guinéens, sont restés pendant une dizaine de minutes en face de l’immense du bâtiment qui abrite le bureau du ministre Sangaré, non loin du palais présidentiel.

Se regardant en chien de faïence avec les manifestants, les agents de maintien de l’ordre déployés pour la circonstance, n’ont pas attendu longtemps pour se servir du gaz lacrymogène.  Dans la foulée, nous avons pu voir deux manifestants en train d’être malmenés par des agents, qui les conduisaient vers les véhicules de la Gendarmerie.

Nous vous proposons des images prises par notre Rescapé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here