Après la publication de son premier roman intitulé « L’enseignement technique et la formation professionnelle en République de Guinée »,  Alama Kandé a dédicacé ce jeudi 22 novembre au centre culturel franco-guinéen, son nouveau roman titré « Etudiants guinéens en URSS ».

Lors de la cérémonie de dédicace organisée à cet effet, l’auteur est revenu sur les motifs qui l’ont poussé à produire cette œuvre.   « J’ai voulu restituer une mémoire, faire revivre à l’occasion des soixante ans des relations diplomatiques entre l’Union soviétique d’avant et la République de Guinée et qui continuent entre la République fédérale de la Russie et notre pays. Pour dire que ce grand pays ami est venu au secours de notre pays depuis les premières années des indépendances pour former des cadres guinéens dans tous les domaines », explique-t-il.

Dans cet ouvrage, Alama Kandé relate la galère des étudiants boursiers en Russie. Une galère qu’il connait bien pour avoir été l’une des victimes lors de son séjour dans ce pays.   

« D’abord nous sommes arrivés en hiver en URSS. On n’était pas habillés conséquemment pour affronter le froid. Et c’est cette fraîcheur qui a été le premier choc. Le second choc c’est la langue russe. Il fallait cravacher dur pour apprendre cette langue car c’est une langue très complexe », relate-t-il.

  Présent à cette dédicace, le ministre de l’Enseignement et Professionnel, Lansana Komara a d’abord félicité l’auteur avant d’appeler les guinéens à lire et à écrire.

Ce roman de plus de cent cinquante pages, a été édité par l’harmattan Guinée.

Tamoura

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here