Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de la formation politique qu’il dirige ce samedi 24 novembre 2018,  Ibrahima Sacko, président du parti Changement, Progrès et Unité pour la Guinée (CPUG), a apprécié l’installation des postes avancés sur l’axe Hamdalaye-Kagbelen.

« Moi je pense que c’est une très bonne chose. Cette décision, le président Alpha Condé aurait dû la prendre depuis très longtemps. Nous sommes certes en démocratie, les manifestations sont autorisées. Mais en revanche, s’attaquer aux forces de l’ordre, aux biens de la population et aux biens publics n’est pas autorisé », a-t-il expliqué. 

A noter que l’Etat a justifié l’installation de ces PA par le soucis, selon lui, de sécuriser les personnes et leurs biens. Une explication qui a du mal à être acceptée par des défenseurs des droits de l’homme qui redoutent des bavures de la part surtout des militaires désormais impliqués dans le maintien de l’ordre publi. 

Alseny Tamoura

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    Je ne sais plus ki reflechis Dan’s c pays. Les PA q tu apprecie la. C PR securise ki o fait. C sont c hommes armes ki vont brutaliser, vendaliser jouent avec les seins Des femmes, frapper Des mamans d 65ans e plus. Ils sont idenfier e personnes n dit rien. C PA installer sur l’axe n est pa PR securiser personnes mais plus tot c PR voler, violer e traumatiser la population. Dieu est grand.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here