C’est en présence de l’Ambassadeur de France en poste à Conakry que le gouvernement guinéen, à travers ses deux ministres en charge des Mines et du Budget, a signé trois conventions avec le consortium SMB-WEIQIAO-WINNING SHIPPING. C’était ce lundi, 26 novembre 2018, dans la salle de réunion du ministère des Mines et de la Géologie.

Intitulé Boffa-Boké, c’est un projet intégré d’exploitation de bauxite, de réalisation d’une raffinerie d’alumine et de construction d’un chemin de fer. L’enveloppe financière prévue pour sa réalisation est estimée à trois milliards de dollars américains, c’est l’un des investissements les plus importants dans le secteur minier guinéen, se réjouit-on..

Le chemin de fer, long de 135 kilomètres, permettra de désenclaver le corridor de Boffa et d’acheminer la bauxite vers la raffinerie et le port fluvial de Dapilon dans Boké. La partie bauxite de ces conventions concerne une exploitation industrielle dans les  nouvelles zones minières de Santou II et de Houda. S’agissant de la raffinerie d’alumine, elle aura une capacité maximale d’un million de tonnes par an.

Ces trois conventions, a mentionné le ministre des Mines et de la Géologie, sont en parfaite adéquation avec la nouvelle politique minière mise en oeuvre par le président Alpha Condé depuis 2010.

« Elles répondent également à des demandes pressantes du président à l’endroit des sociétés minières. D’abord la transformation locale des produits miniers. Cette raffinerie qui sera construite par le consortium SMB-Winning répond à cette demande. Ensuite, que les mines soient un véritable levier de transformation de l’économie nationale à travers leur intégration au reste de l’économie. Un chemin de fer multi-usage le long duquel un projet agricole ambitieux, ces deux composantes répondent à l’intégration du secteur minier au reste de l’économie », a commenté le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba.

La signature de ces trois conventions, renchérit son collègue en charge du Budget, est une parfaite illustration de la réussite de la politique minière. « Ce projet va permettre de créer de l’emploi et des taxes », s’est réjoui le ministre du Budget, Ismael Dioubaté.

La partie guinéenne, rassurant les  investisseurs de son accompagnement pour que réussisse ce projet, n’a pas manqué d’appeler au respect des engagements pris.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here