Les manifestations d’élèves réclamant leurs enseignants en grève depuis le 3 octobre dernier  ne faiblissent pas à Conakry et à l’intérieur du pays. Dans la matinée de ce mardi 4 décembre 2018, des élèves ont encore perturbé la circulation à Bonfi sur l’autoroute Fidel Castro dans la banlieue de Conakry.
Les manifestants qui lancent des projectiles et brûlent des pneus ont obligé les usagers à rebrousser chemin.
Le mouvement a été interrompu par des gendarmes qui ont utilisé du gaz lacrymogène. Au moment où nous quittions le lieu aux environs de 9 heures 30, les forces de l’ordre avaient réussi à ramener le calme.
Hier lundi, au même endroit, des élèves avaient paralysé la circulation pendant quelques minutes.
Thierno Aliou Barry pourwww.guinee114.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here