En partenariat avec le Haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH), le  réseau guinéen des organisations de personnes handicapées pour la promotion de la convention internationale sur les droits des personnes handicapées (ROPACIDPH) organise du 4 au 5 décembre 2018 à Conakry, un atelier d’appropriation et de validation technique des textes d’application de la loi portant promotion et protection des personnes vivant avec handicap en Guinée.

Prenant la parole, El hadj Alpha Boubacar Diop, président du ROPACIDPH, a indiqué que lorsque les personnes handicapées jouissent pleinement de leurs droits humains, elles sont le plus souvent des références.

“C’est en ce sens que l’adoption et la signature des textes d’application trouvent toute leur importance. En jetant un regard sur la personne handicapée, la majorité de nos compatriotes ne voient que ce qui manque à la personne handicapée motrice, sensorielle et/ou intellectuelle, ce que celle-ci ne peut pas faire au lieu de se poser la question de savoir ce qu’elle peut faire. On ne voit pas la personne humaine dans toute sa dimension humaine. Ce qui contribue à dévaloriser la personne handicapée en tant qu’être humain tout simplement”, entame-t-il.

Selon lui, toute vie humaine peut être utile et les personnes handicapées bénéficient de tous les droits humains fondamentaux, au lieu de devenir une charge pour leurs familles, au lieu d’être un fardeau social, elles deviennent agents de développement.

Pour sa part, Dr Patrice Vahard, représentant du HCDH en Guinée affirme que cette activité fait partie des axes stratégiques d’intervention de son institution pour l’année 2018-2019, notamment le pilier 3 “renforcement et protection de l’espace civique et la participation de la population”. Et elle cadre également avec le thème 2018 de la journée internationale des personnes handicapées le 03 décembre “Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité”.

Madame Diaby Hadja Mariama Sylla, ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance a dans son discours, dit que son souhait ardent est de disposer de textes qui ne se buteront pas à des obstacles insurmontables de mise en œuvre.

Avant de terminer, elle a dit  espérer que les recommandations issues de cet atelier concourront à disposer de textes réglementaires acceptés de tous.

Selon les organisateurs, la session servira aussi d’opportunité pour diffuser la brochure de la loi portant promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap, publiée avec l’appui technique et financier du HCDH.

L’atelier a pour objectif, l’appropriation de la convention sur les droits des personnes handicapées et favoriser la mise en œuvre effective de la loi portant promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap en République de Guinée, par la validation technique des textes d’application de ladite loi.

Thierno Aliou Barry pour www.guinee114.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here