Les membres du nouveau bureau exécutif de l’USTG version Abdoulaye Sow, ont examiné ce vendredi le préalable posé par le premier ministre pour la reprise des négociations entre le gouvernement et SLECG en grève depuis le 03 octobre.

Ce préalable, c’est la suspension de la grève. Chose que le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (Slecg) dirigé par Aboubacar Soumah, ne refuse pas  au sortir de  cette réunion.

« Nous sommes prêts, mais tout doit se passer autour de la table », a indiqué le Secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée.

« Il y a des préalables de part et d’autre », a déclaré Aboubacar Soumah. Mais, poursuit-il, l’essentiel est que nous négocions sur notre principale revendication.

L’autre volonté du Premier ministre est la participation des autres structures syndicales de l’éducation dans les négociations qui seront ouvertes. Ce que Aboubacar Soumah a rejeté en bloc.

« Nous n’allons pas avec des gens qui n’ont pas de plateforme revendicative. Si nous constatons la présence de ces structures, nous allons nous retirer » a persisté Aboubacar Soumah.

A noter qu’après cette réunion, sur invitation du gouverneur de la Banque Centrale, le secrétaire général du SLECG en compagnie de Abdoulaye Sow secrétaire général de l’autre version de l’USTG se sont rendus à la BCRG.

Mohamed Lamine Bah

Mohamed Lamine Bah

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here