Dans un entretien accordé à votre quotidien électronique Guinee114.com ce vendredi, au lendemain de l’élection  contestée de Mamadouba Tos Camara candidat du RPG-Arc-En-Ciel,  l’artiste reconverti en politique qualifie  cette élection de confiscation du pouvoir par la force.

Selon lui, l’UFDG qui revendique la victoire avait bel et bien gagné cette élection  le 15 décembre 2018. «C’est un hold-up électoral qui a permis d’élire Tos Camara à Matoto, mais  les responsables de l’UFDG sont complices»,  déclare notre interlocuteur.

Parlant de complicité du premier parti d’opposition, Elie Kamano a mentionné que les conseillers de l’UFDG pouvaient empêcher cette reprise de l’élection à Matoto puisqu’ils avaient déjà remporté la victoire.

«L’UFDG pouvait fortement mobiliser ses militants à la mairie là-bas et exiger la non-reprise de l’élection. Mais c’est fini maintenant, elle ne pourra rien désormais», rajoute l’artiste engagé.

C’est pour quoi, conclut Elie Kamano, il faut une véritable force politique pour la Guinée pour une alternance en 2020.

A en croire Elie Kamano l’élection de Mamadouba Tos Camara à Matoto qu’il qualifie de coup de force, est un grand signe pour 2020.

Mohamed Lamine Bah

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here