Les leaders de l’opposition républicaine étaient devant la presse ce jeudi 14 mars 2019 à Conakry pour s’exprimer sur la situation sociopolitique de la Guinée.

Les ratés des élections locales de février 2018, l’affaire Kaporo-rails, les élections législatives et présidentielles prochaines et l’éventualité d’un troisième mandat pour Alpha Condé sont les principaux sujets évoqués.
« L’opposition réitère la condamnation ferme de la manière dont le gouvernement a procédé au déguerpissement des populations de Kaporo-rails. Pour nous, c’est inadmissible. On peut même se poser la question, est-ce que Alpha est guinéen ? Parce-qu’on ne peut pas traiter son compatriote de la manière », a dénoncé Dalein.
Le schéma directeur de la ville de Conakry, rappelle Cellou, a été adopté en 1989 par un décret du président de la République d’alors, Lansana Conté.
Si on estime qu’il est encore opportun et urgent de récupérer ces domaines, Dalein estime qu’il faut en amont faire une étude d’impact pour recenser les bâtiments.
« Il y a 25 zones classées, zones réservées. Pourquoi c’est maintenant Kaporo-rails », s’interroge le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée avant d’ajouter qu’il n’a jamais soutenu les opérations de déguerpissement de 1998 dans le même endroit.
Selon le résultat d’un rapport de l’association des victimes de Kaporo-rails, rapporté par le président de l’UFDG, dix mille (10.000) personnes sont touchées par ces opérations.
Mamadou Kouyaté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here