La guerre du leadership au sein de l’Union pour le Progrès de la Guinée du feu Jean Marie Doré, est loin de connaître son épilogue.

Après l’élection de Jacques Bonimy à la tête du parti lors d’un congrès il y a deux semaine, c’est l’autre président de l’UPG, Jean Alfred Mathos, de retour de la France, qui a été accueilli en héros par des militants ce mercredi 13 mars 2019 au siège du parti, dans la commune de Dixinn

A sa prise de parole, Me Alfred Mathos a contesté l’élection de Jacques Binimy comme président de l’Union pour le progrès de la Guinée.

<<Je ne reconnais pas ce congrès ni le bureau politique que je préside. Ils ne sont pas dans la légalité. Aujourd’hui vous avez la preuve qu’il y a une légitimité qui se dessine. Il faut qu’on soit sérieux vis-à-vis de l’opinion nationale.  Il y a eu la confusion qui a été marquée par ce congrès. Donc aujourd’hui, moi je suis le président du parti. Un père de famille réunit toujours les membres de sa famille. Je tends toujours  la main mais je reste rigoureux dans le respect de la loi », insiste Alfred Mathos.

«Moi, ce que je cherche aujourd’hui, c’est la légitimité et cette légitimité je l’ai avec les femmes et jeunes du parti », a déclaré Me Alfred Mathos l’autre président de l’UPG.

Mamadou Kouyaté

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here