Lansana Komara, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle était face à la presse ce lundi à Conakry. Le 12ème membre du gouvernement à exposer devant les médias est surtout revenu sur les réalisations effectuées dans son département.

Lansana Komara a tout d’abord fait une étude comparative de la situation avant et pendant la gouvernance Alpha Condé. Selon lui, avant 2010, les Écoles de formation technique sont été professionnel en Guinée étaient au nombre de 94 dont 44 privées pour 47 programmes de formation regroupés en 13 filières et avec un effectif de 23 mille 260 dont 10 mille 952 filles.

À l’en croire, des innovations et réalisations ont été opérées pour un meilleur fonctionnement de ce secteur. « Ce qui a permis au dispositif de formation de compter aujourd’hui 176 institutions de formation reparties entre le public (57) et le privé (119) et qui développent 70 filières dans 46 corps de métier pour les secteurs primaire, secondaire et tertiaire pour un effectif de 38047 en 2017. De nos jours cet effectif est de l’ordre de 50000 apprenants», a-t-il détaillé avant de déclarer que cette évolution prouve à suffisance que les jeunes guinéens commencent à s’intéresser à la formation technique.

En matière d’amélioration de l’accès aux formations techniques et professionnelles et leur quqlification, le département a poursuivi un vaste programme initié depuis quelques années en vue d’accroître les capacités d’accueil et de diversifier les filières de formation, à travers la construction de nouvelles infrastructures. Il s’agit notamment de la réalisation des Écoles Régionales des Arts et Métiers (ERAM).

« Sur les huit (8) prévues, quatre (4) sont déjà réalisées, celles de N’Zérékoré, de Boké, de Labé et de Siguiri. Un appel d’offre international pour les équipements a été lancé le 09 septembre 2018 pour permettre l’ouverture de ces institutions à la prochaine rentrée scolaire. Pour deux autres ERAM, celles de Coyah et de Dabola, les travaux ont démarré et sont déjà à 45% de réalisation », dit-il.

En termes de perspectives, le ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail, envisage pour l’année 2019 de poursuivre la recherche de financements pour compléter la construction et équipement des huits écoles régionales des arts et métiers

« La mise en oeuvre du projet de construction de huit écoles régionales de la santé à Conakry et dans les capitales régionales, le lancement des travaux d’élaboration de la stratégie nationale de la formation agricole et rurale (SNFAR), l’élaboration de la politique nationale de l’emploi, l’élaboration d’un document de stratégie et de lettre de politique de développement de l’ET/FP et la poursuite de la mise en place d’une commission nationale de certification dans le cadre d’un projet régional d’harmonisation au niveau de la CEDEAO », a déclaré Lansana Komara, ministre de l’enseignement technique de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail.
Diop Ramatoulaye

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here