2éme anniversaire de l’arrivée de Kassory à la Primature: ce que pense de son bilan le député Abdoulaye Kourouma

Nouvelle Assemblée nationale: un groupe parlementaire de l'opposition déjà concoctée

Ce 21 mai 2020 marque la deuxième année de l’arrivée du premier Ministre, Docteur Ibrahima Kassory Fofana, au palais de la Colombe. Dans une émission de la radio Soleil FM dont il était l’invité ce jeudi, le député Abdoulaye Kourouma a dressé un bilan sur la gestion de l’actuel homme du gouvernement guinéen.

Pour lui, c’est “la micro-économie qui reflète sur le niveau de vie de la population”. Poursuivant, l’élu du peuple a souligné de nombreux problèmes sur plan social. « C’est sous sa gouvernance qu’on voit que les gens sont kidnappés. On compte des dizaines de morts dans les manifestations. Par manque de respect de lois, les gens sont interpellés et incarcérés sans aucun respect des normes. Ce qui veut dire qu’il y’a eu un recule en matière du respect de droit de l’homme », fusitigie Abdoulaye Kourouma.

L’interlocuteur a soutenu que le premier Ministre a tenté de combattre la corruption. « Mais il avait oublié que le système était dans la corruption. La présidence même était impliquée dans la corruption dans le pays. Je ne dis président parce qu’il y’a la différence entre l’institution et le président. Il y’a eu tellement de dossiers liés aux proches de la présidence qu’il ne pouvait pas continuer l’audit. Il a compris que s’il continue à s’aventurer sur ces dossiers, il aura de problème. Il risquait de perdre son poste de premier ministre. Donc il pouvait pas lutter contre la corruption. Il a accepté de figurer premier ministre sans pouvoir atteindre certaines de ses ambitions. Il a accepté de laisser la poursuite de certains dossiers pour ne pas être en mal avec certains membres de son gouvernement et son employeur », a-t-il ajouté.

Dernière marche pacifique: le cortège d'Abdourahmane Sano rejoint le point de départ
Lire

Pour rappel, Ibrahima kassory Fofana a été nommé au poste de premier Ministre de la République de Guinée le 21 mai 2018. Il est le troisième à occuper cette fonction depuis qu’Alpha Condé est aux commandes. Ses deux prédécesseurs sont Mohamed Saïd Fofana et Mamadi Youla.

Mamadou Rescapé Kouyaté