Affaire 40 millions de dollars/La Primature tempère: «le ministre de l’Energie n’a pas inventé, il a travaillé sous pression»

Affaire 40 millions de dollars/La Primature tempère: «le ministre de l'Energie n'a pas inventé, il a travaillé sous la pression»

Suite à des réserves émises par la Banque mondiale sur le budget du plan de riposte économique du gouvernement Kassory, la Primature a pourtant semblé pointer du doigt le ministre de l’Energie qui se serait rendu coupable d’une sorte de surfacturation de la prise en charge de la gratuité pour les abonnés au tarif social de l’électricité. Alors que le coût normal devrait être autour de 126 milliards de francs guinéens, cette prise en charge est facturée dans le plan gouvernemental à 456 milliards de francs guinéens.

Invité ce lundi par nos confrères des Grandes Gueules, le conseiller du Premier ministre chargé des questions économiques est revenu sur ce scandale qui caporalise l’actualité en la Guinée. Plutôt tempéré dans ses déclarations, Ansoumane Camara a affirmé que «le ministre de l’Energie n’a pas inventé le montant…» alors que beaucoup de voix s’élèvent déjà pour demander que ce dernier soit limogé.

Plus loin, les propos du conseiller semblent trouver une excuse pour le ministre Taliby qui aurait subi une pression. «La Guinée a eu un peu de retard au démarrage, nous avons mis du temps à sortir le plan. Nous avons travaillé dans des conditions très difficiles. Je peux vous garantir que certains des chiffres que nous avons, c’est le Premier ministre lui-même qui les a obtenus. C’est-à-dire qu’il a appelé les ministres, il leur a mis la pression. Il a notamment mis de la pression sur le ministre Taliby», révèle Ansoumane Camara.

Selon nos confrères de Mediaguinee, le ministre de l’Energie menace de briser le silence. Taliby Sylla ne serait pas prêt à porter seul le fardeau de cette humiliation.

Journée mondiale du travail: le 1er mai prochain déclaré "férié, chômé et payé" en Guinée
Lire

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)