Appel à manifester du FDNC : Ibrahima Diallo donne les principales raisons

Le Front National pour la Défense de la Constitution a récemment menacé de reprendre ses manifestations de rue dès la fin du mois de Ramadan. Interrogé ce mercredi par nos confrères d’Espace FM, dans l’émission les “Grandes Gueles”, son chargé des opérations a réitéré l’initiative.

Plusieurs raisons poussent le FDNC à préparer son retour dans la rue. L’une d’elles, c’est la détention de plus de 200 de ses membres à la maison centrale de Conakry et au camp “Soronkoni” de Kankan.

«  Malgré les appels des Nations-Unies et de L’OMS pour désengorger les prisons, le gouvernement continue à arrêter les membres du FNDC. Pendant que tous les gouvernements à travers le monde consacrent tous les efforts dans la lutte contre la covid-19,  le désengorgement des prisons, le gouvernement Guinéen, lui, continue à arrêter, kidnapper et maintenir en prison les responsables et membres du FNDC. Cette opération est déclenchée en prélude à l’annonce de la candidature de Monsieur Alpha Condé pour un troisième mandat au mois d’août prochain. Face à cette situation, le FNDC se trouve dans l’obligation de reprendre ses manifestations pour exiger la libération de nos camarades Foniké Mengué et plus de 200 autres personnes détenues dans les différentes prisons du pays », se justifie Ibrahima Diallo.

Une date pourrait être communiquée dans les jours à venir. “Nous attendons la décision de la fixation de la date par le comité de pilotage pour pouvoir adresser des lettres d’informations aux différentes autorités communales traversées par la manifestation“, ajoute-t-il.

Ibrahima Diallo rassure que les manifestations annoncées se tiendront dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

Viol sur mineur: l’OPRO GEM présente à la presse deux présumés auteurs
Lire

Mohamed Lamine Bah