Assemblée Nationale: l’étrange absence de Kory Kondiano suscite interrogations

Kory Kondiano nommé haut représentant du chef de l'Etat

Le président sortant de l’Assemblée nationale a brillé ce mardi par son absence à la session inaugurale de la neuvième législature. Kory Kondiano, puisque c’est de lui qu’il s’agit, et le ministre Tibou Kamara n’étaient pas dans la salle des congrès.

Si pour Tibou Kamara, les observateurs avertis pouvaient déjà envisager son absence à cette cérémonie du fait de ses divergences entre lui et celui qui avait été déjà désigné “par le haut” pour prendre la tête de l’institution parlementaire, l’absence de Claud Kory Kondiano ouvre davantage un débat qui risque de créer une crise profonde au sein de la mouvance présidentielle.

Le chef de l’Etat, Alpha Condé, avait déjà mis dans la tête de la population que l’Assemblée sera toujours dirigée par un (e) ressortissant(e) de la Guinée forestière. Damaro qui est natif de Kérouané, dans la région de la Haute Guinée, n’a pas dans ces conditions le profil “normal”. Ce qui peut donc provoquer un sentiment de trahison chez les cadres du parti ressortissants de la foret, et justifier l’absence de Claude Kory Kondiano à la session inaugurale de ce mardi.

D’autant plus que, selon nos informations, au moins deux cadres “forestiers” à savoir Kory Kondiano, président sortant, et Togba Traoré, ancien cadre à la BCRG et élu député uninominal de Lola, avaient laissé sentir en eux un appétit pour le poste de président de la 9ème législature.

TAC

Sonfonia: affrontements entre gendarmes et jeunes en colère
Lire