Candidat à la présidentielle, Ousmane Kaba estime que l’UFDG, l’UFR et cie «se trompent»

Candidat à la présidentielle, Ousmane Kaba estime que l'UFDG, l’UFR et cie «se trompent»
Dr Ousmane Kaba, leader du PADES/image d'archive
Conakry-Prenant la parole ce samedi, 1er août 2020 après son investiture comme candidat du PADES à  l’élection présidentielle prochaine, Dr Ousmane  Kaba a justifié la décision de son parti à participer avec ou sans Alpha Condé au scrutin de 2020. Dr Ousmane Kaba avait été critiqué déjà pour avoir annoncé son intention d’être candidat, contrairement à la position des autres partis membres du FNDC qui est d’exiger une élection présidentielle sans Alpha Condé.

Selon lui, ceux qui veulent faire la chaise vide pour s’opposer à une éventuelle candidature de l’actuel président de la République se trompent.  “Le PADES s’est résolument engagé à ne pas jouer à la stratégie de la chaise vide. Il s’opposera frontalement au régime lors des prochaines consultations électorales. Aux pessimistes qui pensent que le PADES ne fera que crédibiliser des élections perdues d’avance, nous disons qu’ils se trompent. L’évolution politique la plus importante de ces dernières années est la révolte des jeunes de Kankan et de la Haute Guinée pour réclamer l’électricité. A I’image des jeunes de Ratoma, nous leur rendons un vibrant hommage pour leur lutte salutaire pour toute la Guinée”, a  lancé le leader du Parti des Démocratie pour l’Espoir (PDES).
Selon lui, cette révolte marque l’affranchissement d’une population des griffes de la propagande de la division ethnique et des promesses non tenues.  L’ancien ministre de l’Économie et des Finances a aussi mis l’occasion à profit pour dénoncer “la gestion calamiteuse” de la Guinée par le régime en place.
Diop Ramatoulaye
666751610
Elections le 18 octobre: les victimes du camp Boiro en colère contre la CENI
Lire