Célébration de la Tabaski : les consignes violées dans une mosquée de Baïlobayah

Célébration de la Tabaski : les consignes violées dans une mosquée de Baïlobayah

La fête de la Tabaski a été célébrée ce vendredi, 31 juillet 2020. Exceptionnellement, le gouvernement guinéen a autorisé les prières dans les mosquées et places publiques en insistant sur le respect des mesures barrières pour contrer la propagation du coronavirus dans le pays. Dans une mosquée du secteur 3 du quartier de Baïlobayah dans la commune urbaine de Dubréka, en revanche, aucune de ces mesures n’a été respectée.

De la distanciation sociale au port obligatoire de  masque communautaire ou bavette, en passant par les kits de lavage de main, rien de tout ça n’était visible. Cependant dans le communiqué du secrétariat général aux affaires religieuses annonçant la prière de la fête de Tabaski dans les mosquées et places publiques à  Conakry et dans certaines villes de l’intérieur, le respect strict des barrières sanitaires était exigé.

Le sermon de l’imam portait sur les mesures d’urgence sanitaire en vigueur pour cause du Coronavirus alors que celui-ci arrivé aux environs de 9h30, accompagné d’une forte délégation, ne portait pas de masque. Il a immédiatement commencé à diriger la prière sans chercher à savoir s’il y a des kits de lavage de mains aux entrées de de la mosquée.

En dépit de ce qui précède, l’homme de Dieu a exhorté les fidèles musulmans au respect strict de toutes les consignes données par les spécialistes de santé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Une double joie se lisait sur leurs visages des fidèles. D’un côté, pour avoir effectué la prière de la Tabaski en groupe, et de l’autre, pour la réouverture exceptionnelle de leur mosquée.

Taran, ministre de la Citoyenneté: «inadmissible qu'on tue un guinéen pour ses opinions»
Lire

Oury Maci Bah pour Guinee114.com

628533966