Claude Kory Kondiano, un parlementaire conciliateur et pacifique (Tribune)

Kory Kondiano nommé haut représentant du chef de l'Etat

(Par PAUL KAMANO) Qui l’eût cru le double scrutin législatif et référendaire du 22 Mars farouchement contesté et décrié partout en Guinée et ailleurs allait-elle avoir lieu et se dérouler en dépit des incidents malheureux ? De toute façon la finalité du projet politique visait à valider la nouvelle constitution et asseoir une nouvelle assemblée afin d’assurer le bon fonctionnement des institutions de la république.

Sans prendre part au débat politique et politicien qui a abouti à l’élection des nouveaux députés avec à la tête un nouveau président à la personne de l’honorable Amadou Damaro Camara ; nous voulons faire une appréciation personnelle de son prédécesseur en l’occurrence le Président, Honorable Claude Kory KODIANO, connu et apprécié pour son intégrité, sa sagesse et sa réputation  d’homme politique équitable et conciliateur ; celui qui a su administrer avec sagesse et perspicacité politique durant 5 ans d’affilé l’une des Assemblées Nationales, les plus démocratiques et  représentatives en l’Afrique de l’Ouest. Au-delà, il a réussi de façon magistrale à assurer une cohabitation politique équitable et apaisée entre les barons de la mouvance présidentielle et les députés ténors de l’opposition guinéenne.

Faut-il rappeler que l’honorable Claude Kory KONDIANO n’est plus à présenter ou évaluer pour le poids politique et le pouvoir d’influence qu’il exerce sur l’électorat national et de façon particulière sur la communauté des ressortissants de la Guinée forestière qui lui est fidèle et le voue un profond respect.  Charisme et leadership  politique dont il a toujours usé pour négocier les accords politiques délicats,  amener au consensus et favoriser le dialogue  apaisé  partout où il le fallait, tant au sein de l’hémicycle du parlement qu’à travers toutes les entités de la société civile, acteurs majeurs de la vie publique en Guinée.

Les nombreuses années de gouvernance que l’honorable Claude Kory KODIANO a passée au perchoir du parlement Guinéen n’aura pas été sans effets productifs, et cela à tout point de vue. En effet,  dès son accession au sommet des instances de décision du parlement guinéen, il n’a ménagé  aucun effort pour sortir de  l’ornière et de l’agitation sociopolitique auxquels la junte militaire avait plongé les institutions de la république.

S’il fallait s’en tenir aux estimations édictées la fin des travaux de la dernière session parlementaire de l’Assemblée nationale guinéenne, le bilan des cinq ans de mandat  de la 8eme législature conduite sous la Présidence de l’honorable, Claude Kory Kondiano, se révèle comme un exploit aux résultats édifiants. Revenons aux faits concrets ; officiellement installé à la tête du parlement, le 13 janvier 2014, avec 113 députés, dont 59 députés de la mouvance présidentielle et 54 de l’opposition, tous issus de 15 partis politiques ; configuration politico-parlementaire équilibrée,  aussitôt investi, l’honorable, Claude Kory Kondiano, a mis en œuvre une série de réformes institutionnelles innovantes qui ont favorablement abouti à l’adoption de 240 textes dont 50 accords de financement pour un montant total de 3.515.426.731 dollars US.

Solutions face aux incendies: les conseils d'un spécialiste (Tribune)
Lire

Atout appréciable auquel s’ajoutent  six (6) textes de lois organiques votés à l’unanimité par les députés toute obédience politique confondue. Au nombre de ces acquis de bonne gouvernance, Il s’agit entre autres, de la loi portant organisation, attributions et fonctionnement de la Cour Suprême, du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, du Code électoral, du code des collectivités locales, de la loi sur la CENI et de la loi portant modification de l’article 44 de la loi organique relative aux lois de Finances du 06 août 2012 » 

A en croire aux dires de quelques-uns des proches collaborateurs, l’honorable, Claude Kory Kondiano, aura été l’un des rares, Président d’institutions républicaines, qui a su coordonner avec habileté  l’unité d’action des députés  pour assurer la cohésion interne de l’Assemblée Nationale malgré les divergences de vues politiques et coups de gueule habituels à tout hémicycle parlementaire.

Innombrables, les efforts consentis par la huitième 8ème législature parlementaire sagement conduite par son président innovateur et pragmatique. A l’initiative de l’honorable, Claude Kory Kondiano,   tous les députés, sans parti-pris, ont bénéficié des formations sur place et à l’étranger en vue de renforcer leurs capacités d’actions et jouer pleinement leurs rôles de députés législateurs,  régulateurs des actions de bonne gouvernance politique. Une initiative salutaire que le président de l’Assemblée Nationale a bien voulu élargir  aux assistants des députés et des agents de l’Administration parlementaire.

Dans cet élan, le bureau de l’Assemblée nationale a pris des dispositions urgentes pour l’assainissement du fichier du personnel parlementaire dont la commission mise en place a identifié des doublons et des fictifs ainsi que des agents décédés et absents. Autant de mesures innovant visant à améliorer le fonctionnement  efficace du système administratif du parlement Guinéen. Et cela, après avoir rénové l’hémicycle qui était en état de dégradation avancée. Egalement, C’est sous l’impulsion de l’honorable, Claude Kory Kondiano, soutenu par l’ensemble des députés de  l’Assemblée Nationale,  que le gouvernement a approuvé le projet de doter le parlement Guinéen d’un nouveau siège digne de ce nom. Dans la même dynamique de renforcer la capacité institutionnelle du parlement Guinéen et redorer son image  tant au plan national qu’à l’échelle internationale, le président Claude Kory Kondiano  a usé de diplomatie parlementaire pour renouer les relations de coopération avec toutes les institutions internationales, partenaires au développement qui avaient rompu toute coopération avec la Guinée, suite au coup d’Etat militaire du 23 décembre 2008.

Démarche politique avisée qui a abouti à la participation de 5 députés Guinéens au parlement panafricain  et 6 autres au parlement de la CEDEAO. Au plan local, l’éminent homme d’Etat, en la personne de l’honorable, Claude Kory Kondiano, s’est proposé, en certains circonstances de conflit sociopolitique, médiateur conciliateur pour apaiser les esprits et juguler les crises conflictuelles aux revers dommageables. Au cours des élections générales, jonchées  d’incidents compromettant le bon déroulement des scrutins électoraux, le président de l’Assemblée Nationale,  Claude Kory KODIANO a mené sur le terrain une  séries de tournées à l’intérieur du pays, non seulement pour battre campagne et galvaniser les populations électeurs sous l’étendard de la mouvance présidentielle dont il est militant de première ordre, mais aussi, saisir l’opportunité pour passer des messages  d’apaisement et de civisme républicain, notamment à l’endroit des activistes qui appellent au boycott des élections couplées. Outre, Kissidougou, sa préfecture d’origine et la plupart des localités de la région forestière de guinée, le Président Claude Kory Kondiano s’est rendu en basse côte Guinéenne et dans toutes les autres régions naturelles de Guinée pour passer le même message de paix d’unité nationale.

Slogan de campagne du RPG: la forte influence du défunt GPT (Tribune)  
Lire

Pouvons-nous évaluer à sa juste valeur la dimension réelle de cet homme d’Etat exemplaire: l’honorable, Claude Kory Kondiano patriote intègre, celui qui a consacré toute une vie active au service de la Patrie : la GUINEE, une et indivisible. Au moment où la 8ème législature de l’Assemblé nationale s’estompe à la satisfaction de tous avec le départ du Président ; Claude Kory Kondiano,  qui en a été le guide éclairé durant plusieurs années ; il semble loisible de retracer le parcours élogieux et productif de l’homme d’Etat qui  a servi son pays avec abnégation à tous les échelons de la vie active.

En effet, après des études de haut niveau en France notamment à l’Institut des Sciences Sociales et l’Université de Paris 1- Panthéon- Sorbonne, option Économie de développement et à l’Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences-Po) ; Claude Kory Kondiano regagne le pays natal dans les années 80 et s’engage au service de la nation Guinéenne. il occupera successivement des postes stratégiques, entre autres, de Directeur des Études et de la Statistique de la Banque Centrale de Guinée, Directeur de la Caisse Centrale des devises, Secrétaire d’État au Commerce, Conseiller de la BCRG pour les questions de formation, Directeur du Budget et de la Planification de la monnaie guinéenne puis consultant privé.

A l’échelle internationale, Claude Kory KODIANO a assuré pour la Guinée la haute fonction de président du Sous-Comité de change et de compensation de la chambre de compensation de l’Afrique de l’Ouest (CCAO). Il a également été membre dirigeant de la délégation guinéenne chargée de finaliser, avec les délégations d’autres pays membres, les dispositions du protocole portant création du Fond de la CEDEAO.                                         

Des Kidnappings aux tortures, la Guinée bascule dans la dictature sous Alpha Condé (Tribune)
Lire

Chargé de cours au CIFB/Guinée, professeur Extra-muros à l’Institut Polytechnique Gamal Abdel Nasser de Conakry et à la Faculté des Sciences Administratives de Donka. En cette qualité  d’Enseignant et chercheur Scientifique aguerri, Claude Kory KODIANO a largement contribué à la formation des jeunes cadres Guinéens, force vive de la nation.

Depuis 2013 jusqu’en Avril 2020, le Président Claude Kory KODIANO a assuré avec intégrité et loyauté cette haute fonction de la deuxième institution de la république, la plus représentative du pays. Son départ de la présidence de cette grande institution n’est pas une fin en soi mais une continuité de service au profit de la paix et de l’unité nationale. Claude Kory KODIANO demeure un serviteur humble, inlassable du peuple de Guinée.

Lors d’une interview qu’il a bien voulu accorder à la presse nationale, il n’a pas manqué de le signifier  de vive voix en ces termes « je suis un homme de conviction politique, fidèle aux vertus du devoir et de la responsable vis de la patrie et du peuple tout entier.  Moi je me bats avant tout pour les grandes causes, pour une grande cause, la cause nationale ; j’ai servi mon pays, j’ai servi la Guinée ».

NB : « Juste un point de vue personnel, réaction d’un activiste désintéressé qui retrace le bilan d’un homme humble et conciliateur à la tête du perchoir guinéen durant des années, celui qui a su concilier les caciques de la mouvance présidentielle et les ténors de l’opposition dans une ambiance conviviale et pacifique ; et cela, en dépits des convictions politiques divergentes qui caractérisent les hémicycles parlementaires ».

PAUL KAMANO

Coordinateur de la COPE-Guinée Think Tank.

Président du Mouvement des Entreprises de Guinée (MEDEG)