Coronavirus: la situation à la prison centrale de Conakry (Ministère de la justice)  

La pandémie de Coronavirus continue à se propager en Guinée. Les détenus à la maison centrale de Conakry ne sont pas épargnés. D’ailleurs plusieurs d’entre eux ont été contaminés et certains en sont même morts.

Interrogé ce vendredi par nos confrères de la radio Espace, Sékou Kéita, chargé de communication du ministère de la Justice, a apporté quelques précisions sur la situation. “A ce jour et à date, nous avons trois équipes de trente-trois personnels soignants, vingt et un hygiéniques, vingt un gardes pénitentiaires qui assurent la sécurité de ceux qui sont admis au sein de ce Chapito. Il faut rappeler que les malades reçoivent quotidiennement leur repas matin, midi et soir. Nous avons soixante-dix lits. Nous avons quatre cent soixante-quinze (475) détenus dont soixante-quatre femmes, deux cent soixante-sept adultes, cent soixante-quatorze mineurs. Parmi ceux-ci, nous avons soixante-six (66) dont quatre (4) femmes, neuf (9) mineurs et cinquante-trois (53) adultes. Il faut retenir que cinquante-quatre parmi les soixante-six sont en fin de traitement. Aujourd’hui l’agence nationale de la sécurité sanitaire a affirmé que les cinquante-quatre ne montrent aucun symptôme en terme de covid19”, a-t-il longuement expliqué.

Pour rappel, plusieurs ONGs nationales et internationales de défense des droits humains ont appelé les autorités guinéennes à désengorger les prisons afin de faciliter la lutte contre la propagation dans ces milieux.  Mais pour l’heure l’Etat reste silencieux.

Mamadou Macka Diallo

Urgent: incendie au domicile de l'opposant Sidya Touré
Lire