Crise au sein du FNDC : les dissidents accusent Sanoh de “mauvaise gestion”

Certains membres frustrés du FNDC étaient devant la presse ce jeudi. Objectif, dénoncer le coordinateur général Abdourahmane Sanoh. Ils l’accusent de mauvaise gestion et de prise de décisions de manière unilatérale.

Ce sont des acteurs de la jeunesse Citoyenne, de l’Union pour la Démocratie et le Développement, du Mouvement ELAZOLAGA, du Mouvement Won Na Keri 2020, de la 3ème Dynamique et de l’ONG Citoyens pour la Défense des Acquis de la République qui ont animé la conférence. Ils ont mis l’occasion à profit pour exprimer leur frustration.

«Nous nous attendions à une remise en cause évidente et profonde de Monsieur Sanoh  et de toute  l’équipe dirigeante du FNDC, pour enfin associer l’ensemble des antennes ainsi que les jeunes membres actifs en Guinée, pour poser  un diagnostic serein et réaliste afin de redéfinir  des nouvelles stratégies, face à un pouvoir  hargneux et sanguinaire. Les membres des antennes de l’intérieur et de l’extérieur du pays ainsi que les autres  contributeurs, n’ont jamais  reçu un quelconque rapport financier  de la structure. A noter qu’il y’a plus de 30 milles dollars récoltés sur la cagnotte en ligne alors que le mouvement à de nombreux blessés et prisonniers qui sont  dans le besoin. Pourquoi cet argent est toujours bloqué? », S’interroge Ibrahima Keita de la 3ème Dynamique.

Autre chose qui les met en colère, c’est ce qu’il qualifie de “prise de décision unilatérale” au sein du Front National pour la Défense de la Constitution. Pour eux, Abdourahmane Sanoh a écarté l’implication de la diaspora dans la définition des stratégies de lutte.

Urgent: Kabinè Cissé élu président de la CENI
Lire

« La prise de décision est unilatérale du coordinateur du FNDC dans le fonctionnement des antennes, plus particulièrement au niveau de la diaspora en France, en Allemagne, aux Etats Unis et en Belgique. Le refus d’associer la diaspora dans la définition des stratégies de lutte en écartant ainsi les idées pertinente de nos compatriotes de l’étranger », a-t-il indiqué.

Souleymane Bah pour Guinee114.com