Dos au mur, Alpha Condé annonce “un dialogue pour des élections présidentielles inclusives”

Dos au mur, Alpha Condé annonce un dialogue pour des élections présidentielles inclusives
President Alpha Conde of Guinea (L) talks with Guinea opposition leader Cellou Dalein Diallo after their meeting at the presidential palace in Conakry on April 2, 2018. Guinean President Alpha Conde and opposition leader Cellou Dalein Diallo on April 2 reached an agreement to resolve the dispute over disputed local election results that has left at least 15 people dead after violent confrontations with the security services. / AFP PHOTO / CELLOU BINANI (Photo credit should read CELLOU BINANI/AFP via Getty Images)

Guinée-Il a tenu le glisser dans une cérémonie d’hommage organisée à son palais jeudi, 11 juin 2020, à l’honneur du défunt ambassadeur des Etats-unis décédé à Conakry. A cette occasion, Alpha Condé n’a pas résisté à l’envie brulant d’évoquer la politique intérieur de son pays et de faire miroiter à la délégation américaine une sorte d’ouverture au dialogue avec ses opposants qui annoncent des manifestations imminentes.

“Il (le défunt ambassadeur ndlr) va beaucoup nous manquer surtout avec le dialogue que nous allons engager avec toutes les forces politiques pour que les élections présidentielles soient inclusives”, a déclaré Alpha Condé devant les américains.

Les principales formations politiques d’opposition notamment l’UFDG, l’UFR et le PEDN, respectivement première, deuxième et troisième force politique, réunies avec d’autres organisations politiques et de la société civile, dénoncent un emprisonnement massif de leurs militants dans les prisons du pays et exigent la dissolution de l’Assemblée nationale issue de élections contestées tenues dans le sang le 22 mars et le retrait de la nouvelle constitution adoptée dans les mêmes circonstances de chaos. L’opposition exigent surtout que la constitution de mai 2010 soit respectée et que, comme celle-ci le prévoit, Alpha Condé ne présente pas pour un troisième mandat à la tête du pays.

Le FNDC réitère son appel "à se préparer à la reprise des manifestations dès après la fête" (Déclaration)
Lire

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

622 10 43 78