DPJ : l’avocat du journaliste Albé Bangoura salue le bon déroulement de son audition

DPJ : l’avocat du journaliste Albé Bangoura salue le bon déroulement de son audition

Accusé de diffamation par la Miss Guinée 2010, Fatoumata Kandé, le journaliste Mohamed Albé Bangoura a répondu le 13 juillet 2020, à la convocation de la Direction Centrale de la Police Judiciaire  (DPJ) située à Kaloum. D’après son avocat, Maître Salifou Béavogui, « tout s’est bien passé ». «Tout s’est bien passé. Nous avons été bien traités, bien reçus. L’interrogatoire s’est passé dans les conditions les meilleurs. Je me réjouis en tant qu’avocat car je constate que chaque jour nous progressons », s’est félicité l’avocat à sa sortie des locaux de la DPJ en précisant qu’il y a toutefois lieu de se battre pour se tirer d’affaire.

« Lorsque vous agissez dans vos sites respectifs, là vous agissez en tant que journaliste. Lorsque vous faites des publications sur vos pages personnelles privées, vous vous éloignez un peu des avantages que la loi protectrice du journalisme vous accorde. C’est ce qui est arrivé malheureusement», a fait remarquer Maître Béa.

Pour éviter de telles choses, le secrétaire général du syndicat des  professionnels de la presse privée de Guinée, Sidy Diallo, également aux côtés du mis en cause, a lancé un  avertissement aux journalistes qui utilisent Facebook dans d’autres cadres.

«Il faudrait que nos confrères fassent beaucoup attention. Nous sommes libres de mener toutes les enquêtes, mais celles-ci obéit à certaines règles. Vous n’êtes pas du tout protégés par la loi si toutefois vos enquêtes, vous les publier sur vos pages Facebook. On a des sites internet, radios et télé. Ce qui est conseillé, c’est de publier nos informations à partir d’un site internet, radio… Là, nous sommes protégés. Nous rentrons dans le cadre de la loi L002», a conseillé le Général Sidy Diallo pour qui, «  si ce n’était pas la bonne collaboration entre le syndicat et la police ça allait être difficile pour le journaliste » incriminé.

Arrivée de 270 chinois à Conakry : ce qu'on en sait....
Lire

De sources proches du dossier, l’audition de la plaignante devrait intervenir dans les prochaines heures.

Souleymane Bah pour Guinee114.com

224 627 081 969