Education/L’arrogance du ministre Bano face aux enseignants «grévistes» du privé: «c’est un élément minoritaire»

C'est un docteur Bano Barry, très sûr de lui qui s'est exprimé ce lundi, jour de reprise partielle des cours, chez nos confrères d'Espace fm dans l'émission Les Grandes Gueules. Des enseignants évoluant dans les écoles privées ont menacé d'aller en grève pour réclamer le payement de leurs salaires. Interpellé par les animateurs, le nouveau ministre de l'Education Nationale a préféré banaliser ce mouvement. 

Conakry-C’est un Bano Barry très sûr de lui qui s’est exprimé ce lundi, jour de reprise partielle des cours, chez nos confrères d’Espace fm dans l’émission Les Grandes Gueules. Des enseignants évoluant dans les écoles privées ont menacé d’aller en grève pour réclamer le payement de leurs salaires. Interpellé par les animateurs, le nouveau ministre de l’Education Nationale a préféré banaliser ce mouvement que de jouer à l’apaisement. 

“Il n’y aura pas grève dans le secteur privé. Pour la simple et unique raison qu’en réalité vous avez un groupe, parmi les groupes qui sont à l’intérieur, qui souhaite aller en grève. Et cet élément est minoritaire par rapport aux autres. En réalité, il ne faut pas donner trop de visibilité à un phénomène qui est marginal”, a déclaré Bano Barry.

Ces enseignants dénoncent les fondateurs d’écoles qui refusent de les payer pour la période de la suspension des cours par le gouvernement alors que les parents d’élèves, eux, s’acquittent des frais de la totalité de l’année scolaire.

Ancien conseiller du chef de l’Etat chargé du secteur de l’éducation, Bano Barry a été nommé ministre de l’Education nationale lors du dernier remaniement gouvernemental intervenu il y a seulement quelques jours.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

Kiridi Bangoura à l'opposition: «on ne peut pas aller à un dialogue avec des préalables»
Lire