Education: va-t-on vers une année blanche en Guinée ?

La possibilité que les écoles du pays rouvrent semble très probable. Les cas positits de Coronavirus augmentent au quotidien et le nombre de malades hospitalisés reste encore énorme. En plus, l’épidémie s’est emparée de plusieurs villes de l’intérieur. Le mois de juin court déjà et les élèves ne savent toujours pas si cette année scolaire sera achevée ou déclarée “blanche”. 

Récemment une rumeur a circulé. Elle annonçait la reprise des cours pour le 15 du mois en cours. Mais très vite, le ministère de l’Education a apporté une sorte de démenti, précisant qu’il n’avait fixé aucune date pour la réouverture des écoles. A la place de cette rumeur, c’est une question qui se pose désormais. Va-t-on vers une année blanche ?

En temps normal, le mois de juin constitue la période du début des examens nationaux. Il marque aussi la fin de l’année scolaire pour les classes intermédiaires. Mais à cause de la crise sanitaire qui prévaut dans le pays, rien de toute cette série de faits habituels dans le domaine de l’enseignement pré-universitaire n’a été fait.

De nombreux citoyens sont favorables à une année blanche. Pour eux, la priorité actuelle des autorités doit être la lutte contre le Coronavirus. C’est ce qui ressort d’un constat effectué sur le terrain. Mais du côté des élèves, le vœu est tout autre. La plupart d’entre eux, surtout ceux en classes d’examen, s’impatientent de reprendre le chemin de l’école.

Il y a quelques jours, le Conseil Scientifique du pays a recommandé le maintien de la fermeture des écoles. Chose que le ministère de l’Education a prise en compte. En attendant, les cours à distance via la télévision nationale se poursuivent malgré le manque d’électricité, rendant l’accès impossible pour bon nombre de destinataires.

Kaba Fidel/Pour une nouvelle constitution: «Nous allons nous battre bec et ongles»
Lire

Oury Maci Bah