Elections du 22 mars: Dr Alya Diaby, président de l’INIDH, dénonce

Le président de l’Institution nationale indépendant des droits de l’homme (INIDH), s’est prononcé ce lundi sur le déroulement du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. Contacté par la rédaction de guinee114.com, Alya Diaby a d’abord dénoncé des cas de violation des droits des citoyens à travers notamment la suppression et la délocalisation de certains bureaux de vote.

Il a également déploré les violences et les destructions du matériel électoral enregistrées  à Conakry et à l’intérieur du pays. «Nous avons constaté un cas particulier de bureau de vote ambulant dans la zone de Faranah. Un bureau de vote qui se déplaçait à un moment pour aller faire voter des citoyens», révèle le président de l’institution national indépendant des droits de l’homme.

Pui, Dr Alya Diaby a condamné les tueries. «Nous déplorons les morts d’hommes que nous avons constatées. Mais nous attendons les différents rapports précis de nos observateurs déployés sur le terrain à travers le pays pour qu’on puisse se prononcer sur chaque cas concret», a-t-il confié.

Mamadou Kouyaté

Assemblée: Damaro réagit à la lettre qui dément son invitation par l’Union Inter-parlementaire
Lire