Exclusif/Kankan: Nanfo Diaby “recadre” le grand imam, Mamadou Saliou Camara

Exclusif/Kankan: Nanfo Diaby
Ismael Nanfo Diaby

Dans une sortie récente, le grand imam de Conakry, Mamadou Saliou Camara, s’est est vertement pris a Nanfo Ismael Diaby, décidé à la faire la promotion de la prière de l’islam en langue N’Ko à Kankan. Il doit être attaché et jeté en prison et sa mosquée détruite, avait estimé le premier imam de Conakry. Interrogé ce vendredi, 31 juillet 2020, par un reporter de Guinee114.Com, l’imam Nanfo Ismael Diaby, se dit surpris de l’attitude de Mamadou Saliou Camara.

«J’ai été très surpris, je ne m’attendais pas une telle réaction de la part du grand imam du pays, Mamadou Saliou Camara. Je ne pouvais jamais imaginer que cela viendrais de lui, parce que j’ai beaucoup confiance en lui et je sais qu’il est pour tout le monde. Nous savons que c’est quelqu’un qui défend tout le monde, même celui qui n’est pas musulman. Dire que la destruction de cette mosquée est une bonne chose, que je mérite d’être attaché et jeté en prison, cela m’a beaucoup surpris. Mais nous le comprenons, parce que l’être humain, qui qu’il soit, n’est jamais parfait.  Chacun a toujours un défaut quelque part. Nous nous comprenons ça comme l’œuvre de cétane. En tout cas, nous le pardonnons et lui demandons de nous pardonner aussi. Qu’il sache que tous, nous œuvrons pour la quiétude pour ce pays et la promotion de la religion», a répondu l’imam Nanfo Diaby.

Dans cet entretien, Nanfo Ismaél Diaby donne les raisons de son choix de prier en langue N’Ko et aborde avec nous beaucoup de questions portant sur la persécution qu’il subit, son emprisonnement, l’interdiction qui lui est faite de “parler au nom de l’islam” et le traitement de la plainte qu’il a portée. Guinee114.Com vous propose l’intégralité de cette interview les heures qui suivent.

La fête à Kankan hantée par les troubles: le maire s'adresse aux manifestants
Lire

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)