Fédération de Basketball: soupçonné d’avoir vandalisé le Palais des sports, le camp Tafsir réagit et se prononce sur la crise (Interview)

Fédération de Basketball: soupçonné d’avoir vandalisé le Palais des sports, le camp Tafsir réagit et se prononce sur la crise (Interview)

Dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 avril 2020, des installations de la Fédération guinéenne de basketball ont été vandalisés par des inconnus. Depuis, plusieurs langues ont soupçonnent le camp de Tafsir Camara, l’autre « comité exécutif » de l’institution du ballon orange en Guinée. Face à la persistante des soupçons, ledit comité est sorti de son silence. Dans une interview à Guinée114.com, le vice-président, Amara Babila Keita, parle non seulement t de cette affaire, mais aussi d’autres sujets liés à cette guerre de leadership qui mine ladite fédération.

Lisez !!!

Guinee114.com: comment réagissez-vous d’abord à ces soupçons ?

Amara Babila Keita : à notre niveau, nous considérons qu’il n’y a qu’une fédération régissant la discipline du basket-ball en République de Guinée. Cette fédération est celle issue du congrès électif du 14 mars 2020, qui a été organisée conformément aux statuts en vigueur et au rapport du comité olympique, seul mandant de FIBA Afrique sur la crise.

Nous ne sommes pas informés qu’il y a eu vol dans le palais des sports et c’est vous qui nous l’apprenez. Tout compte fait, le moment venu, l’état des lieux et des audits seront effectués pour situer les responsabilités.

L’autre camp ne vous cite pas dans cette affaire, du moins officiellement. Mais elle dit avoir déjà porté plainte pour trouver les coupables. Vous l’encouragez sur ce chemin ?

 Nous n’avons aucune réaction face aux accusations qui nous indexent comme étant les instigateurs de ces actes de vandalisme. Comme nous vous l’avons mentionné, nous allons faire des audits pour tirer toute cette situation au clair si vol, il y a réellement eu.

Urgent-L'OIF se retire du processus électoral guinéen, exige un consensus sur le fichier
Lire

Après votre congrès électif, non reconnu par le ministère des Sports, le camp de Sakoba a tenu le sien quelques jours plus tard cette fois avec le soutien du département. Vous-vous sentez affaiblis par ce soutien apporté à l’autre camp ? 

 Nous ne pouvons nullement encourager ces personnes dans les actions illégitimes et illégales qu’elles sont en train de poser, du simple fait qu’elles (ces personnes Ndlr) ne sont reconnues ni par les membres statutaires ni par les statuts. Il y a dès lors un sérieux problème de légitimité et de légalité qui se pose dans leur démarche. Nous n’avons pas besoin que le ministère des Sports valide le congrès. Nulle  part et dans aucune fédération de la République de Guinée, il est du ressort du ministère des Sports de superviser ou de valider un congrès électif. Cela prouve à suffisance le manque de maitrise des statuts et de la charte olympique. Dans les statuts, il est stipulé :

Article1 : La FGBB est un organisme à but non lucratif et apolitique.

Article 3 : La FGBB respecte les dispositions de la charte olympique sous l’égide du CNOSG.

Le Ministère n’est que l’organe administratif et vous comprendrez qu’à travers leurs déclarations, ils cherchent une légitimité qu’ils n’ont pas auprès des membres statutaires.

 Est-ce que le camp de Sakoba vous a tendu la  main pour aplanir vos divergences?

Le camp Sakoba ne peut pas nous faire  une main tendue parce qu’ils n’en n’ont ni la légitimité ni la légalité. C’est plutôt nous qui leur avons tendu la main par des propositions concrètes de collaboration qui leur ont été adressées et qu’ils ont refusées.

PADES: libération des leaders du FNDC, un "grand pas qui ne suffit pas"
Lire

Il n’y a qu’un seul siège pour la FGBB. Il est occupé par vos adversaires. Comment comptez-vous vous y prendre ?

Dans votre dernière question se trouve une partie de la réponse à votre première question. Vous dites que ce sont eux qui occupent des locaux dans lesquels il y a eu vandalisme. Les audits et les enquêtes nous en diront plus.  Pour revenir à la dernière question, il n’y a pas deux sièges pour la FGBB tout comme il n’y a pas deux FGBB. Nous restons à l’attente de la FIBA Afrique qui a déjà reçu notre procès-verbal.

Entretien réalisé par Alphonse