Fermeture des boîtes de nuit pour cause de Coronavirus: la situation précaire d’un DJ de la place

A cause du Coronavirus, beaucoup d’activités génératrices de revenus sont à l’arrêt. C’est le cas des bars et boîtes de nuit. Conséquence, les animateurs ou DJ sont actuellement confrontés à des conditions de vie très difficiles. Un d’entre eux s’est confié au micro de Guinée 114.com ce mardi.

Tidjane Barry surnommé “DJ Giant”,
est le chargé de communication de l’Association des Discs Jokeys de Guinée (ADJG). Depuis l’entrée en vigueur des mesures d’urgence sanitaire notamment la fermeture des lieux de loisir, il tire le diable par la queue.

« La situation est plus que précaire. Depuis trois mois, 80% des Dj n’ont aucune prime d’accompagnement même au niveau de leurs patrons. ils sont laissés dans l’abandon », explique-t-il.

L’interlocuteur estime que lui et ses pairs font partie des plus grands oubliés en cette période de Coronavirus. En plus de vanter l’utilité qu’a son travail pour la culture guinéenne, il appelle l’Etat à l’aide.

« Si vous dites un Dj, c’est quelqu’un qui passe des messages. Nous contribuons à émanciper la culture guinéenne sur toutes ses formes, sur la musique. La culture ne peut pas bouger sans nous et on est aussi obligé de servir  notre pays. Alors ils (autorités ndr) n’ont qu’à revoir notre situation » , dit-il.

Il ajoute qu’il y a : “des Dj qui sont mariés, qui ont des enfants et qui paient les loyers aussi. Je demande aux autorités d’ouvrir les lieux de loisir. Si tu n’avais pas un peu d’argent à côté, tu es obligé de mendier. Nous vivons en plein temps”. 

A signaler que le contexte actuel n’est pas favorable à une réouverture des lieux de loisir. En cause, l’explosion des cas positifs du  Coronavirus dans le pays.

Lutte contre le Covid-19 : la FGAGTH crie à l'exclusion 
Lire

Souleymane Bah pour Guinee114.com