Fête de Tabaski: l’islamologue Mamamadou Mountaga Diallo demande aux musulmans d’implorer la grâce de Dieu pour éradiquer le coronavirus

Fête de Tabaski: l’islamologue Mamamadou Mountaga Diallo demande aux musulmans d'implorer la grâce de Dieu pour éradiquer le coronavirus

Contrairement à celles du Ramadan, les prières de la Tabaski sont autorisées dans les mosquées et sur les places publiques sur toute l’étendue du territoire national. A moins de 24 heures de cette fête, votre quotidien, Guinee114.com, est allé à la rencontre de l’islamologue, El hadj Mamamadou Mountaga Diallo, pour savoir ce qui est permis ou interdit au musulman pendant ce grand moment de réjouissance.

« D’abord après la prière, chacun doit écouter le serment de l’imam. Celui qui ne le fait pas aura raté. On ne rentre pas à la maison par le même chemin qu’on a emprunté pour aller prier. Si l’imam a les moyens, il va égorger son mouton au lieu où il a fait la prière, et instruire aux autres fidèles de  faire autant quand ils rentrent chez eux, s’ils en ont. Ce sacrifice est un signe pour suivre les pas d’Abraham qui avait tenté d’égorger son fils après qu’il ait rêvé de l’avoir fait », nous a confié à l’entame, El hadj Mamamadou Mountaga Diallo.

Poursuivant, l’islamologue s’est dit par contre au regret de constater que c’est à l’approche des fêtes que les vendeurs augmentent les prix des produits de première nécessité. « Chez nous en Guinée, les moutons ne sont chères qu’à l’approche de la fête de Tabaski. Et les denrées alimentaires qu’au mois de Ramadan. C’est une chose que les gens doivent éviter. C’est plutôt en cette période qu’on doit réduire les prix de moutons pour que chacun puisse faire le sacrifice et que les vendeurs aient leur bénédiction divine », a affirmé notre interlocuteur.

Nouvelle constitution: l'Union des radios et télévisions privées (Urtelgui) donne enfin «sa position»
Lire

En tout cas, pour  El hadj Mamamadou Mountaga Diallo, celui qui désobéi Dieu le jour de la fête, c’est comme s’il le désobéi le jour de la résurrection. C’est à dire, si Dieu donne l’ordre qu’un groupe aille au paradis ce dernier s’oppose à cet ordre.

Actualité oblige. Le pays fait face à la Covid-19. Profitant de l’occasion,  El hadj Mamamadou Mountaga Diallo a pour terminer, demandé à tous les musulmans d’implorer la grâce de Dieu contre la pandémie du coronavirus. « Il est du devoir de tous les musulmans de demander à Dieu d’éradiquer cette pandémie. Et de lui envoyer où il n’y pas d’Homme », a conseillé l’islamologue.

Souleymane Bah pour Guinee114.com

224 627 081 969