Financement de l’Union africaine: l’avis du ministre guinéen des Affaires étrangères

Financement de l'Union africaine: l'avis du ministre guinéen des Affaires étrangères

Conakry-L’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), créée le 25 mai 1963 en Éthiopie, avec 32 États membres, devenue 39 ans après l’Union Africaine (UA), célèbre ses 57 ans ce lundi, 25 mai 2020.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée 72 heures avant, le ministre guinéen des Affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, Mamadi Touré, a appelé à une Afrique unie et financièrement indépendante par rapport au financement de son organisation afin de rendre cette dernière plus efficace.

«Que l’Afrique se prenne en charge, comme le président Alpha Condé a su bien le marteler lorsqu’il était président en exercice de l’Union africaine. Que l’Afrique commence à financer ses opérations. Qu’elle finance son organisation parce-que quand une organisation étrangère participe au financement d’une organisation comme l’Union africaine, il y a des problèmes. Donc lorsqu’il était président en exercice de l’UA, il a lancé un appel aux Chefs d’Etat africains pour qu’ils puissent s’engager tous à mettre des moyens nécessaires à la disposition de l’Union africaine. Et Il a aussi insisté sur le fait que si l’Afrique parle d’une même voix, l’Afrique gagne. Donc il faut que l’Afrique se prenne en charge et ensuite il faut que l’Afrique parle d’une même voix. C’est le message. Je pense que si on arrive à maintenir le cap sur ces deux points, on fera une grande avancée», a-t-il lancé.

A noter que la célébration de ce 57ème anniversaire de l’UA se déroule dans un contexte marqué de crise sanitaire mondiale qui a fait des milliers victimes à travers le monde. Mamadou Kouyaté

M'Bopp Camara: nommé préfet de Boffa samedi, muté à Koundara lundi
Lire