Fria/Alpha Condé souffle sur les braises:-«Qu’ils acceptent ou pas, nous  adopterons la nouvelle constitution»

Au lendemain de la suspension des manifestations du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), sur demande des leaders religieux, pour donner chance à une médiation afin de mettre fin à la crise autour du projet de nouvelle constitution, Alpha Condé sort davantage ses muscles.

En visite ce vendredi à Fria sur fond de campagne pour l’adoption d’une nouvelle constitution, Alpha Condé s’est voulu déterminé à faire passer son projet de nouvelle constitution.

«Qu’ils acceptent  ou pas, nous  adopterons la nouvelle constitution parce que nous voulons que la situation  de  la Guinée change,   que les  conditions des jeunes changent …», a déclaré le président de la République.

Le jour du vote,  poursuit-il, que  personne ne  reste  derrière,  que chacun   prenne sa carte. «On verra si les  gens de  Fria respectent leur parole. Que Fria affiche une majorité écrasante pour le Oui à la nouvelle constitution», lance le chef de l’Etat qui anticipe ainsi la campagne pour le référendum dont la date n’est pas encore fixée.

Selon Alpha Condé, la nouvelle constitution prévoit l’égalité entre la femme et l’homme, la protection de l’écologie, le partage des revenus miniers et un fonds pour la jeunesse. En cinq ans, promet-il, la Guinée sera en avance sur tous les pays de l’Afrique de l’ouest, excepté le Nigéria. Ce qui expliquerait donc son appétit pour un troisième mandat à la tête du pays.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

Lettre ouverte: Dr Abdoulaye Korsé Baldé écrit au "président-opposant" Alpha Condé
Lire