Gangan Handball de Kindia: sa privatisation soumise à des préalables (ligue régionale)

Gangan Handball de Kindia : Sa privatisation soumise à des préalable (ligue régionale)

Vers la privatisation de l’équipe préfectorale de handball de Kindia. Alors que certains joueurs pensent que c’est déjà acquis, le président de la ligue régionale a fait une sortie médiatique ce week-end chez nos confrères de Plante7.com, pour apporter un démenti.

Pour Mamady Diawara, la privatisation du Gangan Handball est un processus. Des préalables sont à remplir avant cette migration. «Les  gens étaient sur les démarches pour que cette discipline soit privatisée. Mais il y a d’abord des préalables. Le directeur préfectoral de la jeunesse (DPJ) n’a pas encore dit son dernier mot. Pour mettre une discipline comme le handball à la disposition des privés, il y a des clauses de contrat qu’il faut d’abord revoir. C’est pourquoi le DPJ  est en train de voir qu’est-ce qu’il faut pour que l’équipe soit engagée».

L’opération suit son cours normal. Mais attention, il faut aller avec intelligence prévient M. DIAWARA.  «On ne peut pas privatiser à tue-tête et qu’on soit perdant ou qu’on sacrifie les jeunes, c’est tout ce qu’on ne veut pas. Tout est au niveau de Makan Diallo (DPJ) qui est un habitué car c’est eux qui ont privatisé le Gangan football. L’équipe relève de son autorité, c’est pourquoi on attend son feu vert. Le président du district et moi-même devons signer. Ce ne sera pas avec gaité de cœur pour engager une équipe comme ça et finalement qu’on soit ligoté par la justice. Donc on est en train de voir lentement et sûrement si cette équipe doit être privatisée ou pas», précise-t-il

DPJ-Fin de l'interrogatoire de l'activiste Bella Bah: sa présentation au juge différé
Lire

Alphonse