Guinée: au moins 40 «opposants» seraient conduits au camp Soronkoni à Kankan (Liste)

Passation des marchés: une commission spéciale créée et rattachée à la présidence de la République

Malgré le Covid-19, les autorités guinéennes poursuivent des arrestations et des emprisonnements d’opposants au régime en place. Dans la soirée du jeudi, 30 avril 2020, une longue liste de personnes a circulé sur les réseaux sociaux. La quarantaine de citoyens sur cette liste, qui seraient tous de l’opposition, auraient été conduits au Camp Soronkoni de Kankan, après des arrestations qualifiées d’arbitraires. Ledit camp est pointé du doigt par les principaux partis d’opposition, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) et des organisations indépendantes comme étant un camp de torture.

Liste !

1- Prince Koulemou
2- Simon Pierre Guilavogui
3- Fassou Loua Kobela
4- Gérard Loua
5- Éric Kolié
6- Pierre Doré
7- Vieux Bernard Doré
8- Sekou Traoré
9- Foromo Zogbelemou
10- Fassou Loua Banzou Sud
11- Nyankoye Loua
12- Fassou Loua Zokope
13- Oumar Keita
14- Nianga Kolié
15- Nèma Lamah
16- Fidèle Nawadamé
17- Simon Pierre Maomou
18- Yabaoro
19- Jean Balamou
20- Apollinaire loua
21- Alexis haba
22- Fassou Haba
23- Moriba Théa
24- Pascal Monemou
25- Moriba Maomou
26- Cécé Moussa Kpohomou
27- Francois Thea
28- Antoine Thea
29- Nèma Soua Kolié
30- Homer Gbanamou
31- Gnéréké
32- Joseph Kolié
33- Miveily Cissé
34- Joseph Théa
35- Ibrahima Condé
36- Éric François Théa
37- François Lamah
38- Fassou Gomou
39- Siba Pivi
40- Robert Kaliva Guilavogui
41- Emmanuel Tonguino
42- Saa Victor Tolno
43. Elisé Sagno
44. Cécé Loua

A noter que nous n’avons pas pu vérifier cette informations auprès du ministère de la Défense Nationale dont le service de relation avec la presse ne décroche pas nos appels et ne répond pas à nos messages.

15 mai, journée mondiale des familles: déclaration de la ministre de l'Action sociale
Lire

Focus Guinee114