Insalubrité à Conakry : le constat sur la route le “Prince”

L’insalubrité continue à battre le record à Conakry. Des tas d’ordures sont visibles un peu partout. Au quartier “Enco5”, le trottoir est en partie transformé en dépotoir. Les riverains y déversent toutes sortes de saletés. Conséquence, le lieu dégage des odeurs nauséabondes et représente un danger sanitaire pour de nombreuses personnes. A cela s’ajoutent les bouchons qui se forment par moments sur la chaussée.

L’insalubrité est devenue un quotidien à Conakry. C’est une réalité dont la ville n’arrive pas à se débarrasser. Ce, malgré les nombreuses initiatives d’assainissement déjà mises en œuvre par l’Etat ou en cours d’élaboration.

A Enco5, un quartier situé sur la route le “Prince”, le trottoir constitue la destination des ordures. Elles y sont souvent jetées de nuit. Une version tirée de certains témoignages. Avec la période des grandes pluies qui s’annonce, la capitale guinéenne pourrait être plus sale qu’elle l’est actuellement.

En rappel, c’est le défunt gouverneur, Soryba Sorel Camara, qui avait autorisé le jet d’ordures sur les trottoirs afin de faciliter le ramassage aux camionneurs.

Souleymane Bah

Quatrième République: baptême de feu de la CANOR, une coalition pour un "premier mandat" d'Alpha Condé (Déclaration)
Lire