Justice: Antonio Souaré, à deux doigts d’une humiliation

Justice: Antonio Souaré, à deux doigts d'un de l'humiliation
Conakry-Va-t-il à nouveau perdre la face dans sa guerre contre Super V ? Le procès opposant la Fédération guinéenne de football et l’ancien président de l’instance, Super V et cie se poursuit au Tribunal de première instance de Kaloum. Ce jeudi, 30 juillet 2020, les débats ont tourné autour des réquisitoires et des plaidoiries des avocats des deux parties. Après leur exercice, le procureur a pris la parole. Ce dernier a indiqué, que les faits (abus de confiance et atteinte à l’image d’autrui) reprochés aux prévenus ne comportent pas d’éléments suffisants pour les incriminer.

Dans la foulée, le procureur  a demandé au Tribunal de renvoyer Salif Camara “Super V” et Cie des fins de la poursuite. Ceci, dit-il, en application de l’article 454 du code de procédure pénale. L’audience a été renvoyée au 16 novembre prochain par la juge qui devra rendre son verdict dans cette affaire.
Il faut rappeler qu’il est reproché à Salifou Camara, ancien président de la FGF, Ibrahima Blasco  Barry, ancien secrétaire général et Aboubacar Morthon Soumah, ancien comptable de l’institution, d’avoir détourné  28 milliards de francs guinéens et de plus de 800.000 euros de MTN  dans la constitution des dossiers de candidature de la Guinée pour l’organisation de la CAN 2019 ou celle de  2021.
Antonio Souaré, patron de la société de jeux Guinée Games et président de la Féguifoot est soupçonné à tord ou à raison d’utiliser cette affaire pour régler les comptes de son prédécesseur et des collaborateurs gênants. La victoire de Super V serait un revers pour l’homme d’affaires accusés d’organiser le renversement de son prédécesseur afin d’étendre davantage son influence dans le monde du Football qui fait vivre sa société de jeux.
A suivre !
Et si Djoma ouvrait la voie au lancement de la radio «politique» d'Antonio Souaré ?
Lire
Guinee114.Com