Le Syndicat National de l’Education dément les fondateurs d’écoles privées et réitère son soutien aux enseignants

Le Syndicat National de l’Education a réagi ce samedi à la déclaration des fondateurs d’écoles privées. Aux yeux de son secrétaire général, les raisons données par ladite association pour justifier le non paiement des salaires des enseignants du privé sont “fausses”. Il l’a fait savoir au micro d’un reporter de Guinée114.com.

« Nous-nous inscrivons en faux de cette thèse évoquée par les fondateurs d’écoles privées. C’est un refus délibéré de payer les enseignants. Ils ont fini de faire le recouvrement à 90 % . Certains parents d’élèves ont payé toute l’année scolaire et  d’autres ont payé par trimestre. C’est une question de mauvaise foi. Mais je le dis, je persiste et je signe que ces deux mois avril et mai ne resteront pas impayés. Il va y avoir un printemps des écoles privées cette année », a expliqué Michel Balamou.

Poursuivant, il indique “nous allons dès l’ouverture des classes, nous allons demander aux enseignants du privé de refuser de donner les cours jusqu’au paiement intégral de ces 2 mois mois dans toutes les écoles privées à quelques temps des examens. C’est le moment pour ces fondateur, s’ils sont malins, d’appeler les enseignants pour essayer de voir la faisabilité du paiement de ces deux mois“.

Selon notre interlocuteur, d’autres démarches sont actuellement en cours pour sommer les fondateurs d’écoles privées de Guinée à payer intégralement les salaires des mois d’avril et de mai de leurs enseignants.

Mohamed Lamine Bah

Entrepreneuriat jeune: le ministre Mouctar Diallo lance un nouveau programme chinois
Lire