Lutte contre le Covid-19 : la FGAGTH crie à l’exclusion 

La Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FGAGTH) était face à la presse ce vendredi, 08 mai 2020. Objectif, dénoncer “le refus” du Ministère de la Santé d’associer les guérisseurs traditionnels à la lutte contre le Coronavirus et présenter un échantillon de médicaments dénommé “leko”, qui selon elle, peut guérir l’épidémie.

Joseph Millimono, porte-parole du jour, a dépeint la situation entre ladite fédération et le Ministère de la Santé.

“Depuis sa création le 05 avril 2011, la fédération a été témoin et victime de détournement des fonds alloués par l’État guinéen et les bailleurs de fonds. On a écrit au ministre de la Santé. Il n’y a pas eu de suite favorable. Nous attirons aujourd’hui l’opinion nationale et internationale des maux dont souffre notre fédération à savoir l’exclusion de la fédération des recherches sur les maladies comme le VIH SIDA, le virus Ebola et Coronavirus, le refus de financement des projets présentés par la fédération, l’exclusion de la fédération par le ministère de la Santé de toutes ses attributions statutaires, la formation grossière et fausse des projets au nom des tradi-praticiens” a  t-il indiqué.

La Fédération des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes a aussi présenté un produit censé guérir le Coronavirus. D’après elle, le médicament a été utilisé sur, au moins, 15 personnes qui présentaient des symptômes similaires au Coronavirus et qu’elles vont bien désormais.

Les conférenciers appellent le président Alpha Condé à les doter des moyens financiers et matériels afin qu’ils puissent apporter leur savoir-faire dans la lutte contre le Coronavirus. En même temps ils mettent en garde contre tout individu qui se fera passer pour un tradi-praticien sans être reconnu et recensé par la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes.

Fichier électoral: une hausse de plus de 2 millions d'électeurs (ST)
Lire

Diop Ramatoulaye