Maintien de Foninké Menguè en prison: Me Salif Béavogui dit être « surpris » et annonce des nouvelles actions

Violences à N’Zérékoré: ambiance électrique entre les avocats du FNDC et le procureur général de Kankan accusé de «déformer les faits»

Alseny Aïssata Diallo, Thierno Hamidou Barry, Traoré et Salif Béavogui, tous membres du pool d’avocats du FNDC, étaient à la cour d’appel de Conakry ce lundi. L’objectif était de tenter d’obtenir une liberté provisoire pour Foniké Mengué. Ce qui n’a finalement pas réussi. Le prévenu qui était absent de la salle d’audience va encore rester en prison. C’est ce qu’a décidé l’instance judiciaire en charge du dossier après plusieurs heures de débats entre les avocats de deux parties.

Maître Salif Beavogui fait partie des avocats de la défense. Il est surpris de la réponse de la cour d’appel à la demande de remise en liberté provisoire de Foniké Mengué. Il l’a fait savoir au sortir de la salle d’audience.

« Notre surprise est grande. Lorsqu’on massacre la loi de la sorte, c’est inacceptable juridiquement. Nous avons démontré à la Cour que l’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire du doyen des juges du Conakry 2 qui a conduit notre client en prison, n’était pas conforme à la loi. Nous avons démontré que notre client est leader d’opinion. Sa place n’est la prison. Nous avons prouvé que la décision de dénonciation de fausses informations qu’on lui reproche n’est pas fondée. Ces informations là qu’il a véhiculées étaient déjà connues de tous en réalité. Il n’a fait que répéter ce que les autres ont dit. C’est un innocent qu’on va continuer à garder en prison pour des raisons inavouées. Il est simplement en prison parce qu’il est militant du FNDC, opposé à la modification de la constitution. Nous ne sommes pas découragés ni démoralisés, nous allons continuer à nous battre », explique-t-il.

Tribunal de Kaloum: compte-rendu de la première journée du procès de l'activiste Bella Bah
Lire

Le collectif des avocats ne s’avoue pas vaincu. Il promet d’aller défendre le dossier devant le doyen des juges de Conakry 2: « Nous continuerons à nous battre pour obtenir la libération de notre client coûte que coûte. Nous irons devant le doyen des juges. On sera entendu sur les fonds du dossier ».

Mamadou Rescapé Kouyaté