Mamou: le procureur requiert un an de prison contre un maire UFDG

Mamou: le procureur requiert un an de prison contre un maire UFDG
Me Thierno Souleymane Barry, avocat du maire de Bouliwel/Image d'archive

Interpellé le 24 mars 2020 consécutivement aux violences survenues dans sa commune en marge des élections contestées du 22 mars et jugé au tribunal de première instance de Mamou pour incitation à la révolte et à la désobéissance civile, le maire de Bouliwel était à la barre ce mardi, 31 mars 2020.

Le maire Abdoulaye Barry a plaidé non coupable en expliquant que “le discours pour lequel il est poursuivi ne visait nullement une incitation à la révolte mais s’inscrivait plutôt dans le cadre de la sensibilisation de ses concitoyens en sa qualité de maire élu par la population de Bouliwel”, selon nos confrères de Guineelive.

Le procureur a requis un an de prison pour le maire dont six mois avec sursis et une amende d’un million de francs guinéens. Alors que l’avocat du maire, Me Thierno Souleymane Barry, plaide pour une relaxe pure et simple de son client qui n’a fait que jouer le rôle d’un bon père de famille selon lui.

C’est à l’issue des interventions des parties que le juge a mis l’affaire en délibéré pour jugement être rendu mercredi, 1er avril 2020.

TAC

Influencenews.org: lancement officiel d'un nouveau média en ligne en Guinée
Lire