Manifestations contre la fermeture des mosquées: le grand imam du pays appelle à la retenue

Quelques jours après les manifestations à Coyah, Dubreka et Kamsar contre la fermeture prolongée des mosquées, le grand imam de Guinée s’est adressé à la communauté musulmane. Elhdj Mamadou Saliou Camara a, dans une longue déclaration faite en langue Soussou puis reprise dans les autres (Pular, Malinké…),  invité la population au calme et à la retenue. Il a aussi appelé au respect des instructions données par les autorités religieuses et sanitaires dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.

A lire!

Ce que nous disons à la population guinéenne en général et la communauté musulmane en particulier, c’est d’avoir confiance aux autorités religieuses. Calmez-vous! Le coran est descendu à la Mecque et à Médine. Tous ceux qui pratiquent cette religion se réfèrent à eux. Eux peuvent se tromper. C’est humain. Mais le coran ne se trompe pas. Nous implorons Dieu que ce mois de Ramadan ne parte nous laisser avec cette maladie. Qu’il parte avec. Que cette maladie quitte la Guinée, qu’elle quitte le monde entier.

Les musulmans ne se réunissent pas dire quelques chose de mensonge. C’est Dieu qui a amené cette maladie mais c’est l’être humain qui l’a créé. Parce que quand tu entends virus, c’est une créature humaine. Nous implorons Dieu de nous débarrasser de cette maladie. Ne soyez pas pressés pour ouvrir les mosquées. Les problèmes que vous avez, vos autorités religieuses l’ont également.

Quand les musulmans sont durement touchés pas une chose, ils se retrouvent à la mosquée pour implorer la grâce divine afin de nous débarrasser de cette chose. Mais cette maladie se propage dans les lieux de regroupement. Elle s’attaque bizarrement aux personnes âgées qu’aux jeunes. Or les jeunes sont moins nombreux parmi nos imams, nos muezzins etc. Nous vous invitons à la retenue jusqu’à ce Dieu nous éloigne de cette maladie.

Violences à Friguiadi: le Commissaire Central de Coyah dresse un bilan provisoire
Lire

Nous ne voulons pas qu’il ait soulèvement par ci ou par là. Ecoutez et suivez les instructions de vos dirigeants religieux, des autorités sanitaires et du Gouvernement. Cette maladie n’a rien avoir avec la politique. En politique on est libre d’accepter ou rejeter ce qu’on te propose. Mais celle-ci ci n’est pas politique. Les mesures sont éditées pour protéger la population. La religion aussi est venue pour protéger la population, changer les mauvaises attitudes pour que leur vie d’ici-bas et l’au-delà soient bonnes.

On ne veut pas qu’il ait désordre de nulle part au nom de la religion musulmane. Nous cohabitons avec nos coreligionnaires. Nous-nous remarquons entre nous. Vous dites que nous sommes 95 pourcent de musulmans en Guinée. Les autres n’ont pas atteint 95 pourcent. Mais si eux ont accepté de rester dernière leurs Chefs religieux en respectant les instructions données par ces derniers, vous aussi devriez rester derrière nous et respecter ce qu’on vous dit jusqu’au jour où on dira de prier les vendredis dans les mosquées. Que cela soit dit très bientôt.

On a dit de fermer les mosquées, les églises et les marchés. Les lieux de culte ont respecté les instructions données. Les marchés ne sont pas fermés parce qu’on vit de là. Personne n’a souhaité que les mosquées et les écoles soient fermées. Mais comme c’est fait, qu’on l’accepte. Qu’aucune région, préfecture, mairie et quartier ne prenne décision seul d’ouvrir les mosquées. Qu’aucun groupe de personnes ne se révolte pour rouvrir la leur. Les autres respectent les instructions données par leurs chefs religieux. Vous aussi devriez rester derrière nous. Au moment venu les mosquées seront réouvertes.

Honorable Sila Bah: «Ce que nous vivons aujourd’hui est inacceptable pour des croyants»
Lire

Propos transcrits par Mamadou Kouyaté