Menace de manifestation des enseignants du privé : l’Association des Fondateurs d’Ecoles Privées brise le silence et apporte des précisions

En conférence de presse ce vendredi à la maison commune aux journalistes, l’Association des Fondateurs d’Ecoles Privées de Guinée a répondu aux enseignants du privé qui ont récemment menacé de manifester pour exiger le paiement des salaires d’avril et de mai. Deux mois dont les cours n’ont pas été dispensés pour cause de Coronavirus.

Depuis la fermeture des écoles, les enseignants du privé sont confrontés à d’énormes difficultés. En plus de sa compassion envers eux, l”Association des Fondateurs d’Ecoles Privées de Guinée a expliqué que beaucoup de facteurs sont à la base du non paiement des salaires exigés.

« Nous fondateurs, nous compatissons à la situation que traverse actuellement certains enseignants du privé. Aucun patron ne peut voir son employé souffrir sans lui venir en aide dans la mesure du possible. Mais chaque école privée à ses possibilités et ses sources de financement. Certains fondateurs ont déjà payé leurs enseignants. Mais il faut dire qu’il ya des écoles privées dont les moyens sont limités seulement aux recouvrements. Et aujourd’hui beaucoup sont ces parents qui n’ont pas encore payé même certains mois écoulés », a dit le président Mohamed Lamine Fofana.

Ensuite il a rassuré que son entité a déjà interpellé le Gouvernement sur la situation des enseignants du privé. « Nous avons déjà écrit au Premier Ministre et à tous les départements sectectoriels de l’éducation pour que les écoles privées soient prises en compte dans le plan de riposte. Nous demandons que cela soit pris en compte pour aider les fondateurs à faire face à cette situation », a-t-il indiqué.

Législatives: le PGRP dépose sa liste et compte ratisser large aux législatives
Lire

Pour Mohamed Lamine Fofana, la manifestation n’est pas la solution. En même temps il a invité les propriétaires d’écoles privées à venir en aide aux enseignants du privé.

Mohamed Lamine Bah