Mesure d’interdiction de sortir de Conakry: deux éléments nouveaux mettent en doute son efficacité

Mesure d’interdiction de sortir de Conakry: deux éléments nouveaux mettent en doute son efficacité

Guinée-Après plus d’un mois d’application, deux faits viennent précipiter la nécessité de revoir l’efficacité du décret présidentiel interdisant les voyages au départ de Conakry pour l’intérieur du pays. Cette mesures consécutive à l’apparition du Covid-19 dans la capitale, et qui vise à  couper la chaine de propagation en évitant aux villes de l’intérieur d’être  touchées commence à montrer ses limites.

Malgré les barrages érigés au niveau des trois principales sorties sur les nationales Conakry-Dubréka, Conakry-Kindia et Conakry-Forécariah, des citoyens sortent quand même de la capitale soit par complicité ou par négligence des forces de défense et de sécurité chargée de l’application de la mesure.

Résultat de cette défaillance, au moins deux cas de Covid-19 sont enregistrés dans les préfectures de  Pita et de Kindia, pour ne parler que des cas récents. Tous les deux hommes testés positifs ont un parcours similaires. Tous sont venus de Conakry et avaient donc réussi à quitter la capitale censée être barricadée à la sortie.

Il faut signaler qu’aucun des deux hommes testés positifs qui s’étaient rendus à Pita et à Kindia, n’est concerné par les exceptions mentionnés par les autorités à savoir notamment être conducteur ou apprenti ou encore être muni d’une autorisation spéciale de sortir de la capitale.

Il serait important que le conseil scientifique, un organe consultatif institué par le Chef de l’Etat, se saisisse de la question et se prononce à l’occasion de son prochain avis. Que les barrages soient levés à défaut de renforcer la vigilance pour éviter que l’atteinte à la liberté de mouvement ne serve à rien.

Bah Oury reçu à la coordination du manding:-«je suis venu présenter mon parti»
Lire

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)