Ministère du Budget: ce cadeau «empoisonné» de la société Albayrak à des cadres

Ministère du Budget: ce cadeau empoisonné de la société Albayrak à des cadres

Guinée-Depuis qu’au nom d’une certaine amitié, Albayrak s’est emparée d’une partie du Port autonome de Conakry avec un contrat jusque-là loin de faire le consensus, cette société turque ne cesse de prospérer sur le sol guinéen avec à la clefs, des contrats signés l’un après l’autre.

Si avec le ministère de l’Assainissement elle a décroché le contrat juteux de 26 milliards 734 millions 359 mille francs guinéens par an pour une partie de l’assainissement de la ville de Conakry et pour quatre ans, la même société turque a raflé il y a moins d’un mois, un autre contrat de deux milliards de francs guinéens pour nettoyer les rails afin de permettre au train Conakry Express de pouvoir reprendre sa navette entre le centre-ville et la banlieue.

Les petits gestes à l’endroit des cadres de l’administration publique, perçus comme des cadeaux empoisonnés, les turcs le font aussi. C’est du moins ce que démontre un important don de vivres au personnel du ministère du Budget. La cérémonie de remise a eu lieu le 19 mai en présence de la cheffe de cabinet du département, Nagnouma Faro.

Les cadres de l’administration doivent-ils recevoir des cadeaux venant de sociétés étrangères cherchant leur expansion dans notre pays ? Cette question qui renvoie à la notion de corruption. Ces cadeaux des multinationales étrangères, destinés pas aux gouvernés mais aux gouvernants, pourraient aggraver l’indice de perception de la corruption. Qualifiés de cadeaux empoisonnés, ces gestes affectent souvent la confiance entre gouvernés et gouvernants.

Assainissement: les entreprises locales en difficulté, un contrat de 2 milliards donné à la turque Albarayk
Lire

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)