Mouctar Diallo: l’intrus dans sa propre maison ou le silence de la ruse ?

Mouctar Diallo: l'intrus dans sa propre maison ou le silence de la ruse ?

Guinee114.com Depuis quelques jours, tout le monde en parle ! La guerre de tranchées au ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeune fait les choux gras de la presse à scandale et pourrit de plus en plus le débat sur les réseaux sociaux. Alors qu’il a vaincu le coronavirus qui l’avait terrassé, qu’il a repris le boulot, alors qu’il a encore toutes ses facultés, le “patron” des lieux n’a encore pipé mot. Pourquoi Mouctar est soudainement moins bavard, pourquoi laisse-t-il sa cheffe de cabinet se faire dévorer alors que cette dernière n’aurait fait qu’exécuter son ordre ? Impuissance oo ruse ?

Entre le Secrétaire général du ministre de la Jeunesse Sidiki Touré, militant du parti au pouvoir et la cheffe de cabinet du ministre Mouctar Diallo, c’est la guerre ouverte depuis quelques jours. A la deuxième, il est reproché d’avoir voulu installer de force un intérimaire au poste de DAAF. Une installation à laquelle le secrétaire général serait opposé. Sidiki Touré serait plutôt en train de militer en faveur du retour du DAAF limogé. L’affaire est sur toutes les lèvres, les deux camps s’entre-déchirent. Pourtant, selon des témoignages rapportés, c’est le ministre même qui aurait donné l’ordre à sa cheffe de cabinet d’installer l’intérimaire, le “crime” qu’elle n’aurait jamais dû commettre.

L’intrus ? 

La guerre de ces deux personnages a entrainé deux camps dans l’opinion publique certes, mais surtout, elle s’est invitée jusqu’au niveau du parti, le RPG. Si Sidiki Touré est fort de son militantisme pour le parti jaune et son enracinement dans les structures dudit parti, la cheffe de cabinet non plus n’est pas n’importe qui. Elle aurait dirigé la campagne du candidat du RPG à Dixinn au compte des dernières législatives. Mouctar Diallo, qui a fui l’opposition pour se mettre à la remorque du président Condé se voit-t-il comme un intrus dans cette bataille rangée entre Rpgistes ?

Marche du FNDC: le gouvernement exprime sa satisfaction (Communiqué)
Lire

Le rusé ? 

Sidiki Touré, qui a remplacé M’Bany Sangaré à ce poste au temps de Moustapha Naité, aurait d’énormes pouvoirs face à son ministre venant de l’opposition, qui les traitait de tout quand il courait encore avec Cellou Dalein. La cheffe de cabinet, apparemment ambitieuse et qui a réussi à faire déplacer le président de la République pour des activités organisées par elle serait en bonne position pour pouvoir s’emparer du poste de ministre. Mouctar Diallo voit-il en elle une potentielle successeur ? Si oui, quelle aubaine pour le politique Mouctar Diallo, qui, en bon Romario, a su dribler tout le monde pour être ministre pendant la transition, député sous la bannière de l’UFDG et ministre d’Alpha Condé ? S’il le souhaite, il peut bien exploiter cette crise pour abattre politiquement ces deux “obstacles” en bon lecteur du “machiavélisme”. En tout cas, ceux qui le soupçonnent de vouloir placer ses hommes dans ce département ont plusieurs noms à citer si on venait à leur demander la liste de personnes qui vilipendaient le régime et qui ont une promotion à la jeunesse depuis que Mouctar est là.

C’est sûr qu’il pourrait justifier autrement son silence, mais ces deux pistes ne sons pas non plus moins pertinentes pour tenter de s’expliquer le fait que Mouctar ait donné sa langue aux chats alors que “sa maison” brûle sous sa barbe.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

622 10 43 78