Opinion-La prime de sortie est un droit pour légitimer l’Assemblée d’Alpha CONDE

Il faut reformer le système bancaire Guinéen (Par Bella Bah)

Le souci majeur dans le combat politique en Guinée, est le fait d’être si faible devant la soupe, et invoquer le droit tout en  oubliant la morale et la conviction.

 Pour rappel, l’assemblée était déjà illégitime depuis 2018, tout porte à croire que si nos députés étaient montés au créneau, en quittant, refusant tout privilège pour exiger à la fois l’organisation des élections et leurs droits qui est leurs primes de sortie en 2018, ça aurait été différent de nos jours.  Alpha CONDE serait coincé pour ne pas avoir le temps de parler d’un coup d’Etat constitutionnel.

Malheureusement pour des questions d’intérêt personnel, ils sont restés pour voter la loi des finances, et accompagner un gouvernement dans la logique d’un coup d’Etat. Et  même au plus fort des revendications du FNDC, ils n’ont fait que suspendre leurs activités mais en aucun cas démissionner malgré les morts et les blessés. 

La question de la cohérence dans le combat politique est nécessaire, pour ne pas dire indispensable pour arriver à  faire tomber une dictature,  mais quand on dénonce pour négocier ou supplier, c’est tout simplement donner un couloir à l’adversaire. 

La prime de sortie est un droit certes, mais immoral et salit le combat du FNDC. C’est une question de principe, on ne peut pas, ne pas reconnaître une assemblée et se considérer comme un ancien député, Où se trouve la logique ? Soit on reste député par principe en oubliant les privilèges, ou être ancien député avec les privilèges et de facto reconnaître qu’il y a une nouvelle assemblée issu d’un coup d’Etat. C’est cela la logique. 

L’un des soucis majeur dans le combat du FNDC, est de conjuguer avec certains politiques qui tergiversent sur les valeurs, et par conséquent crée le doute et oblige à se justifier sur des faits qui sont en dehors de toute conviction. 

Les agissements de Alpha CONDE est en fonction des adversaires, il les châtie et les caresse pour les tendre un morceau, de nos jours, la seule brèche qu’il cherche est un angle d’une reconnaissance fantôme, à travers des actions de ce genre et connaissant nos politiques avec leurs faiblesses fasse à la soupe, il mettra à la fois les médias et tout le chantage nécessaire. Plusieurs personnes évoquent la piste des chèques émis par Amadou Damaro CAMARA et donc c’est implicitement reconnaître sa fonction.

Il est important pour la morale, les blessés et les morts  surtout pour l’avenir du combat pour la démocratie, que nos politiques pour une fois, soient en phase avec les valeurs et oublient  des intérêts personnels et égoïstes afin de garder la cohérence dans le combat. Espérons !!!! 

Bella BAH 

Président de la jeunesse citoyenne 

Que le FNDC privilégie la quiétude sociale, la sécurité sanitaire et... (Par Hadja Ramatoulaye Bah)
Lire