Ousmane Doré sur son passage au gouvernement : « nous aurions pu aller plus loin…»

Ousmane Doré sur son passage au gouvernement : « nous aurions pu aller plus loin…»

Docteur Ousmane Doré, ancien ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification sous Lansana Conté s’est entretenu le lundi, 13 juillet 2020, avec nos confrères de Lynx FM dans l’émission ‘‘Œil de Lynx’’ autour du livre dans lequel il parle de la Guinée. Il a aussi été question de son parcours dans le gouvernement de consensus dirigé par Lansana Kouyaté.

Interrogé sur ce livre intitulé “La Guinée à cœur”, l’auteur a déclaré qu’en dépit d’avoir passé plus de trente ans de sa vie en occident, il n’a jamais cessé de porter un regard attentif sur son pays (la Guinée).

« C’est une Guinée que je porte à cœur. Je peux dire que je n’ai jamais cessé de porter un regard sur ce pays et comme vous le savez en travaillant sur des économies de toute classe. Il est claire qu’il y a une expérience qui s’accumule et qui vous pousse à agir pour votre pays », a expliqué l’ancien ministre guinéen.

Sur son passage au gouvernement, Ousmane Doré estime avec peu de regret qu’ils auraient pu aller plus loin, sans s’arrêter aux tâches techniques. Il fallait aller jusqu’au renforcement de la capacité d’adaptation des populations à faire face à la crise qui était profonde.

« J’ai pu être appelé à servir ici en Guinée aux fonctions du ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification dans le gouvernement de consensus. Une mission que j’ai continuée d’ailleurs sous le signe d’un gouvernement de large ouverture avant le décès du Général Lansana Conté. Puisque nous n’avons pas réussi à bousculer les donnes, nous avons réussi à maintenir la stabilisation macro-économique.

Coupe CAF: le Horoya avec Djoliba dans le groupe B
Lire

Après notre passage, la prise de conscience que nous avons faite était que nous aurions pu aller plus loin sans s’arrêter aux taches techniques qui consistaient à réduire l’inflation, à renforcer les avoirs de la banque centrale, à maintenir le niveau de croissance, à renouer avec les partenaires internationaux. Il fallait aller plus loin que ça, renforcer la capacité d’adaptation des populations face à la crise qui était profonde et qui touchait à notre culture, à notre façon d’approcher nos problèmes et d’ailleurs, ce qui continu jusqu’aujourd’hui », a souligné Ousmane Doré actuellement directeur de la Banque Africaine de Développement pour l’Afrique centrale.

À noter que l’ancien ministre de l’Economie, des Finances et de Planification dans son livre a  par ailleurs fait un constat sur la démocratie, la corruption, le repli identitaire et l’impunité en Guinée.

Mamadou Macka Diallo (666660366)